PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

« Lynchage de flics » : un témoignage choc sur l’insécurité à « METZ, VILLE SURE ».

Fonte Goebbels 2014-01-30 à 13.12.15 Mise à jour :

Pour avoir publié cet article, je suis traitée de nazie par Antoine Fonte, adjoint à la Culture de Dominique Gros, et son Directeur de campagne !

Je ne sais pas ce qui me sidère le plus : son ignorance de sa propre ville, ou son mépris pour les problèmes de ses concitoyens ?

Je lui répondrai par une citation de Charles Péguy : « Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires« . Que chacun choisisse son camp…


Vous pourrez lire ci-dessous le message d’un habitant du centre de Metz, posté sur notre site.           

Témoignage glaçant, démonstration implacable, réaction pleine de bon sens de cet homme lucide qui ne veut plus laisser faire. Partout à Metz, j’entends ce même discours qui renforce ma détermination, et fortifie l’engagement de ceux qui m’entourent.

Sentiment d’injustice, sentiment d’abandon, sentiment de peur… Bien plus que cela, c’est la réalité ! Il va falloir que cette colère s’exprime, que ces voix portent enfin. Il va falloir que, les 23 et 30 mars, les Messins donnent une leçon très démocratique aux illusionnistes du PS-PC-EELV, et aux stériles opposants de l’UMP-UDI-MODEM, fascinés par leur nombril.

Je m’adresse à vous, Jérémie et à votre compagne qui a peur (à juste titre) de sortir le soir, à vous, jeunes policiers dont la soirée s’est terminée en cauchemar, et à vous tous, Messins de bon sens : votez, faites voter, rejoignez mon équipe pour convaincre nos concitoyens ; chaque jour, chaque voix compte.

Ce témoignage m’est confirmé par un autre message qui recoupe les faits (lire ci-dessous). Il semblerait que l’établissement en cause soit depuis sous le coup d’une fermeture administrative (encore une…)

Il n’y a aucune fatalité à ces événements : les responsables existent ! Qui laisse ouvrir et fonctionner des établissements louches rendant infernale la vie des riverains ? Qui admet que les racailles aient chassé les gens corrects des soirées en boîte de nuit ? Qui transforme l’Hôtel de Police en « machine à refouler les plaintes » ? Qui bricole les statistiques pour tenter d’enfumer les électeurs ? Clairement, les responsables sont les partis qui se partagent le pouvoir depuis 40 ans.

Françoise GROLET

tags à Borny

Message reçu sur www.pourmetz.com ce lundi 27 janvier 2014.

Bonjour,

je vais vous apporter mon ou plutôt mes témoignages, récents et passés sur l’insécurité à Metz.

Je suis résident de la rue du Coëtlosquet depuis 3 ans, juste en face de cette « institution » le Tiffany club, aujourd’hui « La suite ». Chaque semaines depuis 3 ans j’assiste à des violences, bagarres, agressions et autres bizarreries…

Dans la nuit de jeudi à vendredi 23 janvier 2014, ma compagne et moi avons été réveillés par des bruits de coups très violents ( des rafales de coups ) et des cris à 4h20. J’ai immédiatemment ouvert le volet, et juste sous ma fenêtre, j’ai vu un jeune homme se faire frapper le visage à coups de pieds, sa tête heurtant le sol très violemment, par 6 individus. L’un d’eux disant à ses « amis » arrêtez c’est bon il est mort, tandis qu’un autre le frappait au visage avec une ceinture. Ma compagne choquée a téléphoné à la police, pendant que ces individus se sont munis dans une poubelle non loin de bouteille en verre, les jetant sur les amis de la victime qui voulaient aller à son secours. En profitant pour s’engouffrer dans une voiture et partir…

La police est arrivée quelques minutes plus tard, tranquillement sans gyrophares…

Scandalisé et très inquiet pour la victime, j’ai interpellé la police et les amis de la victime pour leur décrire le véhicule aussi précisemment que possible, la police n’a même pas tenté de les chercher, alors même qu’ils ont dû les croiser en arrivant sur les lieux …

Je suis descendu pour demander ce qui s’était passé.

Une bande de jeunes – excusez-moi du terme – mais que je qualifierai de « sales bâtards » ont importuné les victimes et leur copines dans l’établissement, les videurs de « La suite » les ont sortis ainsi que les victimes, puis se sont enfermés dans leur forteresse. Les laissant se débrouiller entre eux et n’intervenant pas.

Il me semble qu’aux yeux de la loi, ils sont responsable de non assistance en personne en danger. Comme j’en ai été témoin à de nombreuses reprises.

En discutant avec les victimes, l’un d’entre eux m’a confié qu’ils étaient eux mêmes des membres de la police ( mais pas de Metz il me semble) puisqu’ils ont donnés leurs matricules à leur collègues lors de la déposition… Ils étaient très choqués eux mêmes de toute cette violence…

Bien entendu aucune nouvelle de cela dans le Républicain Lorrain, qui porte mal son nom, il n’a rien de républicain…. comme 90% des agressions que je vois au fil des semaines. Ah si, le chauffard qui a renversé « 7 jeunes filles » là encore FAUX. 4 jeunes filles renversées et 2 autres qui ont tenté de voler les sacs à mains des victimes, avant de se faire arrêter par des CLIENTS du kebab Tezel… Bref j’aurais voulu lire un article sur cette agression, pour au moins pouvoir avoir des nouvelles de cette victime, inconsciente pendant les 20 minutes de ma présence avec ses amis.

Je ne blâme pas la police, ils font ce qu’on leur dit. Je dirai même que je suis inquiet et triste pour eux, de se faire insulter, dégrader, et de ne pouvoir rétorquer.

Pour clore, j’ajouterai que les agresseurs étaient vêtus type « jogging basket » mais sont tout de même rentrés dans la discothèque, me laissant penser qu’ils connaissent bien les « videurs » – qui au passage ressemblent plus à des « gangsters »- car j’ai rarement vu des videurs de boîte de nuit de 25 ans, rouler en corvette et autre sportives allemandes hors de prix. Discuter avec la BAC de metz et boire des cafés … en rigolant.

A noter que lorsque ces messieurs appellent la police en renfort pour un problème mineur du genre dixit :  » venez vite ils ont un gun dans la voiture », 4 voitures avec maître chien arrivent, pour au final rien, même pas un tournevis sur les mécréants… Alors que lorsque des citoyens choqués par la violence dont ces mêmes messieurs font preuve face à des jeunes hommes ne les menaçant pas physiquement, la police met 20 minutes à arriver.

Pour ma part je ne sors plus le soir à Metz, ma compagne ayant peur de ce qui pourrait se passer si une bande de « jeunes branleurs » l’insultait pour « rigoler ». Ma réaction serait, elle le sait, sans sommation ou mots mais juste de leur « rentrer dans le tas ». Qu’ils soit 2 ou 15 qu’importe, je ne suis pas partisan du « c’est pas grave » …

Si, ça l’est. Tu insultes ma femme, je te fends le crâne, et sans prendre le temps d’en discuter. Et non je ne suis pas violent, faschiste ou que sais-je, mes meilleurs amis sont un couple de musulmans, lui est Kosovar, mon ami d’enfance est homosexuel, et je l’ai soutenu quand il a manifesté pour le droit de se marier, mon meilleur patron était juif, et le meilleur que j’ai eu, encore aujourd’hui je l’admire beaucoup. Juste un homme, qui souhaite que l’on respecte sa femme, citoyen de France et du monde qui refuse de voir les gens s’écraser face à une meutes d’imbéciles en chaleur, ou des politiciens véreux. Et même s’il le faut, je m’armerai pour pouvoir sortir dans les rues de Metz sereinement.

Je n’ai jamais voté de ma vie, pourtant j’ai 32 ans, je le regrette amèrement aujourd’hui, et j’ai l’impression d’être quelque part responsable de tout ce que je vois.

Je n’aime pas les cons. Autant dire qu’aujourd’hui je n’aime guère le gouvernement. Entre une ministre de la « Justice » favorisant la présence de bandits dans les rues. Un ministre de l’intérieur souhaitant « encadrer » la liberté d’expression sur internet. Et un président, infidèle d’abord à ses citoyens, plus encore qu’à sa compagne. Des médias ne disant que ce qu’ils souhaitent dire. Me donnant l’impression d’être briffé tout les matins, par une haute instance.

Et pour finir non, personne ne m’as soufflé ça. C’est un constat, affligeant que je fais depuis quelques mois… qui m’as poussé à demander ma carte d’élécteur, et je voterai Françoise Grolet pour que ça change. Et Marine le Pen en 2017. Si 5 ans plus tard rien ne change, je descendrai dans la rue comme ces courageux hommes et femmes de Kiev.

Jérémie. 32 ans, manager au chômage depuis 2 ans ( mais la courbe va s’inverser…)


Autre message reçu le 26 janvier :

« Lynchage de flics »

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un collègue est sorti en boite de nuit sur Metz avec 4 autres collègues.

Les videurs ont balancé cette info (…) et ils ont été tabassés à la sortie.

Trauma crânien pour celui qui a été frappé à coup de clé à molette.

Pour celui de la photo il a été roué de coups, pendant que d autres « batards » de la même espèce empêchaient ses collègues de l’ aider. Et tout ça devant les videurs qui n ont pas bougé le petit doigt !!!! Le collègue risque de perdre l’usage de son oeil.

Et bien entendu, pas d’interpellations car aucun témoin!!!!!!!!!! C EST DU LYNCHAGE DE FLICS

Faites circuler au maximum car bien entendu la presse n’en parlera pas, car on se moque de la petite vie d’un flic.

In Memoriam - Philippe HECKER
Inauguration de notre Permanence à Metz (+ médias : France Bleu, RL, Mirabelle)
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
18 commentaires
  1. Blood
    J en ai fais les frais à trop me croire en sécurité dans les rues de cette ville la nuit
    Arrêtez de faire le mouton et de prendre pour parole d évangile ce que ce maire et son ptit journal veulent bien vous faire croire, les chiffres on peux leur faire dire ce qu on veux tellement c trafiqué
    Hier ct moi j vous souhaite que demain ce ne soit pas vous
    Regine à titre purement informatif 1 agression et 2 cambriolage en plein jour en septembre dernier dans le même immeuble quartier gare

  2. exerçant ma profession de nuit au centre ville de Metz et donc aux premières loges,Metz est devenu une ville poubelle, insalubre où règnent violence,insécurité,agressions gratuites en tout genre, il n’est pas recommandé de s’y promener seul, voire même en groupe passée une certaine heure. la police, parlons en, jamais disponible, en intervention ailleurs, pas d’effectifs, et surtout ne pas avoir besoins d’eux à l’heure de la releve.

    • Tout à fait d’accord avec les gens qui disent que METZ EST EN INSECURITE, POUR ETERE MOI MEME IMPLIQUE DANS UN QUARTIER DE 17000 HEBITANTS.
      Oui les gens ont peur, oui les voitures brulent, oui la drogue circule, oui les gens perdent leur confiance dans la police, dans la justice.
      oui il faut plus de POLICE MUNICIPALE TRAVAILLANT 24H/24. OUI IL FAUT ARME LES AGENTS COMME CEUX DE WOIPPY.
      OUI IL FAUT DES DECRETS PERMETTANT DE CONTROLER LES MINEURS LA NUIT, SANCTIONNER LES PARENTS QUI LAISSENT DES JEUNES DEHORS A DES HEURES TRES AVANCEES DE LA NUIT.

  3. Bloodhulk, avec tout le respect qui vous es dû, et pour être toutes les semaines témoins « d’agressions », de nuisances nocturnes diverses et variées, allant de la musique à fond toutes fenêtre ouvertes pendant que ces individus vont s’acheter un kebab à 2 h 00 du matin, jusqu’aux cris divers et chants de sortie de boîte ( et ce de 3 h 00 à 5 h 00 du matin ) Je vous rappel que cette discothèque est fermée uniquement le mardi .

    Quelle chance une nuit de repos dans la semaine.

    Mon avis ( qui n’engage que moi ) c’est que j’ai pu constater que lorsque l’on appel la police, la nuit, ils mettent beaucoup de temps à arriver, ( parfois jusqu’à 15 minutes ) largement le temps pour que les bagarres s’arrêtent et les protagonistes se séparent. Ne faisant donc l’objet d’aucunes plaintes ni quoi que ce soit ( donc pas dans les chiffres ).

    Je ne sais pas dans quel coin de Metz vous habitez. Mais je peux vous assurer que les alentours du Tiffany la nuit, sont peu fréquentable.

    Avant d’habiter à Metz j’aurai tenu le même discours que vous, mais depuis j’assiste au moins une fois par semaine à des « bagarres » et autres incivilités ( autres que la campagne publicitaire sur les crottes de chiens que j’ai pu voir placardées un peu partout NDLR).

    Ce qui m’as amené à témoigner de cette agression ici, ( et auprès de la rédaction du républicain lorrain qui n’as pas daigné me répondre ) ça n’est pas « l’agression » en temps que telle mais plutôt sa violence extrême, et l’acharnement incroyable de ces « salopards ». Pourtant j’en ai vu des bagarres, et des lynchages, mais là ça va plus loin, de ce que j’ai vu et entendu c’était une tentative d’homicide, ni plus, ni moins.

    Mon sens civique, bien que je n’ai jamais voté, ou ma moralité ( appelez ça comme vous voudrez) m’incites à ne pas laisser ces individus impunis, en me disant que si cela m’arrivé à moi, ou à un de mes proches, je serai soulagé de voir que l’on s’intéresse à la gravité de cet acte.

    Si je ne le faisais pas, je me rendrai complice de ces agresseurs.

    Il ne s’agit pas de « débattre en vue des élections municipales », la sécurité est un problème pour qui ? Avant tout pour les citoyens. Que nous sommes vous et moi. Peu importe le bord politique, les idées, la couleur ou la confession.

    Plutôt que d’être bêtement dans le déni, ou le refus d’admettre qu’il y’à un problème dans CERTAINES zones, se battre pour des idéaux ou des partis, il faudrait plutôt trouver de réelles solutions, punir les gens se croyant au dessus des lois.

    Quand à Monsieur Antoine Fonte, bel preuve de socialisme … On crie au Loup et à la propagande, insultant pour moi, mais surtout pour les CRS défendant la république lyncher.

    Pour des raisons de confidentialité, et un peu pour ma sécurité, je ne peux pas dire le fin mot de cette histoire sordide… Mais le Maire de Metz lui même devrai intervenir auprès de cet établissement nocturne.

    Qu’as t’il fait ?

    Cordialement

    • JE VOUS REJOINT, ANTOINE FONTE DERAPE ET PLUS QUE CA; INDIGNE D’UN HOMME AVEC LE RANG QU’IL OCCUPE A LA MAIRIE DE METZ.
      QUAND AUX POLICIERS JE PEUX EN PARLER POUR ETRE REGULIEREMENT AUX CONTACTS AVEC EUX.
      MANQUE D’EFFECTIFS,DEPARTS EN RETRAITE DIFFICELEMENT REMPLACES, HEURES SUP NON PAYEES, LOCAUX DE COMMISSARIAT DE QUARTIERS NON ADAPTES, BUREAUX ETRIQUES, LOCAUX SALES, PAS DE GEOLES,
      EN CLAIR LES FLICS EN ONT MARE AUSSI DE CETTE SITUATION !!!

  4. Bonjour,

    Peut-on encore dire qu’on n’a pas peur de sortir à Metz ou c’est interdit ? Je sors régulièrement, je n’ai aucun problème. Même tard. Ce sont des cas isolés que vous tournez en généralités en vue des élections municipales.

    J’ai 32 ans, je vis à Metz depuis mon enfance et quand je vous lis, je me dit que vous ne devez jamais sortir de votre bunker !

    Petit rappel en chiffres tirés du site « Tout Metz.com »

    Les chiffres de la délinquance à Metz en 2013

    En 2013, ce sont en tout 3664 faits de délinquance qui ont été constatés, soit 841 faits de moins par rapport à 2012. Ces chiffres sont classés en fonction du type de délinquance. Voici quelques exemples.

    Les atteintes à l’intégrité physique

    De manière générale, les atteintes à l’intégrité physique à Metz chutent de 5,72% par rapport à l’année précédente. Parmi elles, les violences physiques non crapuleuses connaissent une baisse de 10,4%, ce qui représente 767 faits constatés en 2013.

    Les coups et blessures volontaires sont des infractions qui représentent 78,35% des violences physiques non crapuleuses. Elles chutent de 7,11%, soit 46 faits de moins qu’en 2012.

    Les violences physiques crapuleuses, quant à elles, progressent de 4,7% (18 faits de plus constatés en 2013). Les vols avec violence (sans arme) comptent 344 faits constatés en 2013 et représentent 85% des violences physiques crapuleuses.

    Cependant, dans cette rubrique, les vols avec violence commis contre les femmes progressent, quant à eux, de 3,5% avec 148 faits constatés.

    Toujours dans la catégorie des atteintes à l’intégrité physique, les violences sexuelles chutent de 8,16% cette année avec 45 faits constatés.

    Les atteintes aux biens

    Sur la commune de Metz, les atteintes aux biens connaissent une baisse de 14% en 2013 par rapport à 2012.

    Par exemple, les vols par effraction baissent de 12,3%, passant de 741 à 650 faits constatés. Mais les vols par effraction des lieux d’habitation, quant à eux, connaissent une très légère hausse de 0,3%.

    Les vols liés à l’automobile chutent en 2013 de 38,3%, ce qui représente 549 faits constatés par rapport aux 885 de 2012.

    Mais les vols simples ont subi une progression de 8,9% qui se démarquent principalement par les vols de métaux sur les chantiers ou agricoles. Ce type de vols passe de 14 à 22 faits constatés, soit une augmentation de 57%.

    Le cas des stupéfiants

    Sur la commune de Metz, 4 quartiers représentent à eux seuls 69% des infractions liées aux stupéfiants : il s’agit des quartiers du Centre-Ville, du Sablon, de Borny et de Bellecroix. En tout, 358 infractions de ce type ont été traitées en 2013, soit 22,6% de plus qu’en 2012.

    Le quartier de Borny a connu une trentaine d’opération stupéfiants en 2013. Il représente 25,6% de ce type de délinquance, celui de Bellecroix en représente 17,6% et celui du Sablon 11,6%.

    En 2013, 51 trafiquants ont été mis en cause dans le cadre de ces affaires, et 24 ont été écroués.

    Les incendies de véhicules

    Sur la commune de Metz en 2013, 160 véhicules ont brûlé : 118 directement et 42 par propagation. Ce chiffre représente une baisse de 10,6% par rapport à 2012 où ce sont 179 véhicules au total qui avaient brûlé.

    La plupart de ces incendies seraient dus à l’oisiveté, autrement dit aux personnes rentrant de soirée ayant envie de « s’amuser » en brûlant des voitures, mais aussi à l’escroquerie à l’assurance et à la destruction de preuves.

    Quant au quartier le plus concerné par ces incendies, il s’agit de Borny. Il représente à lui seul 63,75% du total des incendies de véhicules sur Metz, tandis que le secteur du Sablon en représente 16,25%.

    • Ne caricaturez pas, nous n’avons pas prétendu que Metz est Chicago !
      Mais j’entends, à la différence du maire, ceux -nombreux- qui ont peur de sortir le soir, et pour cause : ils ont été victimes de cette insécurité niée par les socialistes. Le centre ville est déserté le soir, et l’insécurité est une des raisons. Et j’affirme que le maire ne fait pas du tout ce qu’il pourrait et devrait à son poste. C’est pourquoi j’insiste sur ce point crucial pour l’attractivité d’une ville. Les chiffres officiels que vous citez sont publics, et tout le monde sait qu’il faut X par 3 pour avoir la délinquance réelle.
      Trouvez-vous normal que cette agression hyper violente ait été gardée sous silence ? Politique de l’autruche là aussi !

      • Donc en suivant votre logique, il faut multiplier les chiffres de 2012 par trois, donc même en multipliant les chiffres de 2012 et 2013 par 3, l’insécurité à baissée à Metz.

        Deuxième chose, pourquoi les gens ne sortent pas le soir ? Ne serait-ce pas plutôt car il n’y a pas grand chose à faire !

        En tout cas , je sors régulièrement, parfois tard, je n’ai jamais eut de soucis et ne me sent pas en danger. Par contre je ne vous ai jamais vu aux trinitaires ou autres lieux culturels de la ville. Donc sortez un peu vérifier par vous-même et on en reparlera.

        Vous agitez la peur comme programme. Vous croyez qu’on ne vous voie pas venir ? Les municipales sont pour bientôt, ce fait divers est une aubaine pour ajouter de l’eau à votre moulin !

        Et ne vous appuyez-vous pas sur ces mêmes chiffres publics lorsque ça vous arrange ?

        Cordialement

        Lord gogo

        • Relisez votre copié-collé, enfin. Il parle de baisses de délinquance entre 5,72% et 14%, et je vous dis qu’il faut multiplier les chiffres de la délinquance par 3. Pas ajouter 3% !
          Si vous avez le même raisonnement pour juger l’action de DGros, il n’est pas étonnant que vous croyiez qu’il est un bon gestionnaire et Metz une ville sûre.
          Quant à mes goûts culturels, je ne vois pas le rapport ! Votre idée de personnes incultes enfermées dans leur bunker montre quelle caricature vous êtes prêt à plaquer sur des réalités que vs ne connaissez pas.
          S’il s’agit d’aller faire le « concours de pisse-debout » ce samedi au FRAC, colline Ste Croix (Financement annuel 600 000 € des Lorrains et 700 000 € des Français), non merci…
          http://www.fraclorraine.org/explorez/rencontres/280
          Mais vs nous menez un peu loin du sujet, il est plus utile et urgent de s’intéresser à la santé des victimes d’agression, et à la sécurité des témoins.

    • J’aimerai répondre à ce commentaire de Bloodhulk.

      Au contraire de vous et avec 10 ans de plus j’ai déjà subi plusieurs fois des agressions physiques traumatisantes sans parler des agressions verbales.

      La dernière agression que j’ai subi au Sablon au volant de ma voiture à 18h au Sablon date d’y il y a un an. J’avais l’immatriculation de la voiture et pouvait exactement décrire la personne qui m’a agressé mais quand je me suis rendu au poste de police au Pontiffroy ils ont refusé de prendre ma plainte et m’on proposé une simple main courante.
      Quelle belle manière pour faire baisser les chiffres de la criminalité !!! Et ce qui rejoint l’agression du policier : tout garder caché et éviter de prendre des plaintes !

      La police municpale ne s’arrête même plus quand les roms viennent tout le temps éventrer les poubelles ou que les voitures stationnent pendant de longues heures (voir toute la soirée et la nuit) sur les trottoirs, de manière à empêcher un fauteuil roulant ou une maman avec poussette de marcher sur le trottoir.
      Et si vous subissez une agression chez vous, ils ne viennent pas du tout (pas assez nombreux le soir). C’est la politique du Maire.

      Bien sûr que le centre ville est devenu mal sain et même la journée mais encore pire après 19h !!
      Je connais beaucoup de gens ayant une voiture qui préfèrent se rendre à Jouy aux Arches (ou autre ZAC)pour faire les courses, la gym, les restaurants,… d’une part aucun problème de stationnement et d’autre part aucune agression.
      Bien sûr que les Tiffany attire des emmerdes au centre ville !

      Quant au « bunker », c’est plutôt Dominique Gros qui ne doit jamais en sortir pour vouloir transformer la ville en annexe des pays de l’est (toutes les fêtes depuis qu’il a son mandat son en honneur des tziganes, kosova, bulgares, ucranien, etc)et vouloir ignorer tout ce qui se passe dans sa ville !

      Et la « transformation » de Borny est à mes yeux un vrai échec, car le fait de disperser les « troubles faits » dans tous les quartiers a pour résultat qu’il n’y a plus aucun quartier de sûr et agréable à vivre. Comme dit le proverbe: une pomme pourrie dans le panier pourrie toutes les autres.

      Le fait que François Grolet se fasse insulter de la sorte part Antoine Fonte est une honte !! Elle est la seule a oser dire la vérité et bien sûr « toute vérité n’est pas bonne à entendre » et comme ces « chers » socialistes n’ont pas d’arguments à répondre, ils insultent.

      • C’est lourd de clichés Joséphine. Vous faîtes une bonne synthèse des mots clés et de la réthorique du FN, toutefois vous avez oublié de placer le terme « communautarisme » (qui pouvait facilement se glisser au paragraphe sur les festivals).
        Vous parlez sans doute de Nomad in Metz et Le festival de théâtre qui avait pour thème la Hongrie. Mais en se renseignant ou en y allant tout simplement, vous sauriez qu’il ne s’agissait pa
        Sinon, c’est un sans faute, c’est démago, ça joue sur l’affectif avec tes premières phrases, quand aux gens qui préfèrent la ZAC…

        Bref Les faits sont là : il y a bien eut agressions de CRS (ce qui est inadmissible) samedi soir, cela arrive-t-il pour autant tout les week-end ? C’est un fait grave mais isolé.

        Les chiffres montrent que la criminalité a baissé à Metz de 2012 à 2013. Tous les points en sont détaillés dans mon premier poste. Il y a eut aussi moins d’arrestations, ça vous ne pouvez le nier.

        A brandir cette peur, vous jouez avec le feu et vous risquez de vous brûler.

    • Je vous rejoints dans vos propos, j’habite le quartier de la gare et je sors régulièrement en soirée avec mon conjoint. Nous nous déplaçons à pied, rentrons tard et nous n’avons jamais vu ou été confrontés ou été témoin de situation d’agression . Nous constatons une nette progression des consommations d’alcool dans la rue et des comportements liés aux états d’ébriété . La consommation de cannabis se fait à la vue de tous. Pour ma part il faut éviter de faire croire aux messins que l’ insécurité est majeure et il est est nécessaire de souligner que les cas cités restent des actes isolés et ne reflètent nullement une problématique générale.

  5. Je viens de faire un tour sur la page FB Metz Election 2014, après avoir mis le poste sur le lynchage, et répondu à une personne qui pensait qu’il ne fallait pas diaboliser le FN : il s’avère que mon post n’apparaît plus, et que les autres partis n’ont toujours pas réagit;
    Je ne sais pas par qui est fait cette page FB dédiée au site qui pourquoi, mais comme je suis obstinée et que l’information en toute équité doit circuler je reposte le message.

    voici les commentaires :

    Hadj Boualem
    bonne chance a tout les gens de metz
    J’aime · · 9 janvier, 14:26
    Françoise Grolet et 2 autres personnes aiment ça.

    Denis Doiseau
    Ne laissons pas encore une fois le FN prodiguer, de par ces frasques clinquantes, un climat de défiance et haine lors de ces élections ….!
    MERCI …….
    J’aime · · 8 janvier, 18:16, à proximité de Metz
    Metz Élections 2014 aime ça.

    Dominique Domwork Louis : A part le FN, personne n’a relaté les faits de ce lynchage… c’est tout de même honteux ! à moins que vous cautionnez ce genre d’actes qui sont inqualifiables. Il faudrait ouvrir un peu les yeux et descendre de la montagne pour entendre les voix des gens protester. je pense que les policiers lynchés pourraient vous remercier de l’attitude qu’est la votre.
    J’aime · Répondre · 1 · il y a 23 heures · Modifié

  6. Je suis profondément choquée à la lecture de ce témoignage. Je sais que la violence règne à Metz mais là, çà fait froid dans le dos.
    J’espère que la tendance va s’inverser rapidement et que de nombreux messins vont réagir dans le bon sens.
    Il est grand temps d’appliquer la tolérance zéro, d’armer la police municipale, de la laisser faire son travail pour pouvoir se défendre et nous défendre sans craindre les histoires de pseudo bavures.
    Il faut virer toute cette racaille impérativement.
    Amis messins, votez pour le Bon Sens!!!!

  7. moi meme habitant rue dupont des loges depuis 13 ans je constate cette violence au quotidient . je n’ose plus sortir avec mes amies ,c’est pire que le bronx cette ville et je pése mes mots !!!!! lamentable …. insultes en tout genre !!!! toutes cette racaille qui circule librement !!!! marre marre marre

  8. bruxelles s’occupe des etats, l’etat s’occupe de lui et nous on se demerde……………….

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :