PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Enfin des nouvelles cantines à Metz, mais lesquelles ?

Intervention de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 25 février 2016 : Création d’un restaurant scolaire sur le groupe scolaire Debussy et Création d’un restaurant scolaire sur l’école de La Seille

Intervention

Explication de vote

Quelle bonne idée d’ouvrir ce conseil avec des investissements d’une utilité quotidienne partagée, puisqu’ils concernent les enfants messins. Conseil d’une ampleur raisonnable d’ailleurs, et qui se concentre à peu près sur les champs de compétence d’une municipalité, c’est assez rare pour être souligné.

Il s’agit donc de faire face à l’absence de cantine scolaire dans certains établissements de Metz.

Se pose d’abord la question du dimensionnement des nouvelles cantines. L’augmentation de la fréquentation va de pair avec celle des modes de vie, surtout quand s’abaisse le frein du coût, avec des repas commençant à 1,50 € à Metz. Après le récent restaurant scolaire de la Corchade, dimensionné pour 250 élèves venant de 6 établissements, le nouveau projet du groupe scolaire de la Seille doit recevoir 285 élèves, dont 195 simultanément.

Je ne sais pas si quelqu’un ici peut imaginer un instant de passer toutes ses pauses de midi dans un restaurant avec 200 collègues bien agités ? Et de retourner ensuite au travail l’après-midi avec toutes ses capacités de concentration ??? Même considération pour le personnel qui gère ce temps de l’entre-midi, et devra accueillir au mieux ces 285 enfants en 2 heures, ce qui justifierait de leur allouer moyens, formations, et statut pour cette tâche !

Cette concentration d’enfants vient du fait que beaucoup d’écoles de notre ville ne sont pas dotées de leur propre cantine. Les locaux ne le permettent pas toujours. Une formule alternative existe, qui correspond à la « mutualisation » en vogue aujourd’hui : c’est de faire déjeuner les enfants dans des structures de personnes âgées. C’est pratiqué depuis plusieurs années à Queuleu où les enfants de la maternelle Le Pigeonnier rue des déportés vont déjeuner à la résidence CCAS Grandmaison. Quelle bonne initiative, à poursuivre parce qu’il faut tout faire pour diffuser ces échanges intergénérationnels qui sont profitables à tous. En ces temps de grande solitude affective de nombreux seniors, et de desserrement des liens familiaux, c’est une autre piste à mettre en oeuvre, dont les avantages réciproques valent bien un surcroît d’organisation voire un surcoût.

École Chanteclair-Debussy à Metz

École Chanteclair-Debussy à Metz

Pour Debussy, la jauge de la nouvelle cantine à 215 élèves, par rapport à une fréquentation actuelle à 144, ne dépend pas seulement de la démographie du quartier, mais correspond à la présence à Debussy des classes à horaires aménagés musique ou danse, dont les élèves fréquentent particulièrement la cantine. Les effectifs actuels sont donc soumis aux décisions de l’éducation nationale qui peuvent changer.

Faut il donc réaliser de très grands restaurants scolaires, alors que les écoles elles mêmes ne sont pas extensibles à l’infini et qu’à la rentrée dernière, on avait noté à Metz une stabilité du nombre de classes entre ouvertures et fermetures ? C’est d’ailleurs tout ce qu’on peut espérer des prochaines décisions.

Après le problème du dimensionnement se pose celui des choix de travaux.

Ecole de la Seille à Metz

Ecole de la Seille à Metz

Du côté du Sablon, c’est une chance pour l’école de la Seille que le projet se fasse dans les locaux existants, et qu’on évoque des travaux de rénovation, notamment remplacement de menuiseries, puisque son état général médiocre est bien connu. Les demandes des parents et enseignants ont longtemps obtenu des réponses d’attente, parce qu’il n’y avait pas de budget. Espérons que le montant du chantier (1,2M€) et la durée des travaux (presque 2 ans) permettra d’envisager d’initier un entretien qui a clairement fait défaut dans cette école.

ecole_debussy_cour

Quant à l’école Debussy, vous avez décidé de construire un nouveau bâtiment dans la cour actuelle d’un édifice exemplaire de l’architecture impériale, sur le « ring » allemand. Nous ambitionnons tous pour Metz un classement Unesco, et le palmarès de la municipalité en matière de constructions nouvelles n’incite pas à l’optimisme sur ce prochain chantier. Tout aurait dû être mis en oeuvre pour adapter les bâtiments existants, qui ne manquent pas de place en intérieur. Sans compter que la construction réduira forcément encore la cour, qui a déjà été amputée pour le nouveau plan de circulation des bus. L’annonce de nouveaux jeux de cour ne remplace pas l’espace nécessaire pour une grande école.

Il a été question d’utiliser le vaste gymnase, mais il semblerait que son classement historique empêche les travaux. L’aile de l’école élémentaire est remplie, mais le bâtiment principal qui reçoit l’école maternelle réserve actuellement de larges disponibilités. On m’objectera certainement le coût de la réhabilitation, supérieur à une construction nouvelle qui est ici estimé à presque 2,5 millions €. Mais pourquoi laisser inoccupés, donc se dégradant par manque d’entretien, de vastes espaces de l’école du boulevard Paixhans, au lieu de valoriser ce patrimoine ?

Nous sommes donc plus que réservés sur la formule choisie ici. L’ampleur du projet et le bâtiment protégé nécessitent un concours de maîtrise d’oeuvre, choisi par un jury où l’équité aurait voulu que notre groupe soit représenté.
Je vous ai proposé la participation de notre collègue Bérangère Thomas. Vous avez encore choisi de nier le pluralisme politique, en excluant les sous-élus que nous sommes à vos yeux.
Nos électeurs méritent le respect, et ce comportement ajoute à nos réserves.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
A quand un dispositif "Écolier à l'école" ?
Le Front National défend nos aînés à Metz !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :