PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Elections municipales : les petites lettres d’intox de Dominique Gros

Le 25 novembre 2013, tous les Messins ont reçus une lettre du candidat à sa propre succession Dominique Gros. Si l’on peut s’étonner d’avoir reçu un formulaire d’inscription pour son comité lors de cette distribution de propagande électorale, il était encore plus étonnant d’y découvrir les arguments avancés par le candidat.

  • Justice sociale et solidarité. Avec un taux de pauvreté de 22%, le bilan n’est pas flatteur.
  • Des places en crèches ? Aucune place n’a été créée durant ce mandat !
  • Nouveaux logements ? Avec 5000 logements vides à Metz, quels est l’intérêt de bâtir autant de neuf, de plus en laissant les friches militaires à l’abandon ?
  • L’écologie ? combien d’années voir de siècles pour compenser la pollution engendrée par les travaux du bus mettis ? Et ne parlons pas des terrains utilisés pour construire das logements qui ne trouvent pas preneurs. Rappelons que la population est passée de 128157 hab. en 2007 à 124024 hab. en 2012 soit une baisse 4133 hab. Cette diminution ne prenant pas en compte le départ des militaires !
  • Le développement du système de chauffage urbain de l’UEM alimenté par une centrale à biomasse. Alors que le maire se vante sur la soi-disant utilisation de bois perdu (déchets) pour le fonctionnement, l’alimentation de cette centrale pose déjà des problèmes d’approvisionnement en bois !

Ce courrier n’est qu’une suite de slogans qui ne correspondent pas à la réalité et le meilleur reste tout de même cette prétention d’avoir gérée la ville en « bon père de famille » alors qu’en 2012, les dépenses ont été supérieures aux recettes et que les courbes devraient se croiser en 2013. Le budget prévisionnel de 2014, voté au conseil municipal du 26 décembre 2013 sera certainement emprunt d’austérité, les élections approchants.

Comme le montre ce graphique, à partir de 2012 les recettes sont inférieures au dépenses.
graphique-ciseaux-metz-recettes-depenses

Voir la lettre du 25 novembre 2013


Et le 12 décembre le maire sortant réitère son exploit avec un 2ème courrier distribué en boîte au lettres.
Cette fois-ci, en plus des slogans dont chacun sera juge, nous avons droit à une pleine page d’autosatisfaction sur « l’étude » du Point qui placerait la ville de Metz parmi celle les mieux gérées. Or, si ce classement est sujets à interrogation, Dominique Gros omet sciemment un passage important de cet article.« Il faut tout de même rappeler que les deux édiles (D. Gros et J-L. Bohl), ont hérité d’une situation extrêmement saine de leur prédécesseur Jean-Marie Rausch ». Comme le montre le graphique précédent, les finances ont fondues sous l’impulsion de projets démesurés qui ne permettent aucun retour sur investissement.
De plus, si l’endettement par habitant est effectivement resté stable lors de ce mandat, il faut savoir que la dette a été reportée sur Metz Métropole. Il faut donc ajouter ces deux sommes pour connaître l’endettement par Messin. Et là, c’est l’explosion. La dette passe de 4€/hab en 2007 à 577€/hab en 2012 soit 14500% d’augmentation.
Le maire se vante également de l’utilisation de la vente de 15% de l’UEM en 2008 à des fins d’investissements importants (ce qui ne signifie pas grand chose). Cette vente forcée à la suite de l’ouverture des marchés organisée par l’Union Européenne a rapportée 45 Millions d’euros à la Ville Metz. Cet argent a été utilisé dans l’opacité la plus totale et il n’en restera d’ailleurs plus rien à la fin de l’année 2013.
dette-par-habitant-metz-metropole
Voir la lettre du 12 décembre 2013

Pour conclure, il serait souhaitable que le maire fasse un bilan concret de son mandat. A part avoir dépensé des sommes phénoménales en communication, projets immobiliers inutiles et qui ont contribué à la destruction du patrimoine pour certains, le bilan n’est vraiment pas glorieux. Cette politique a été menée dans le mépris le plus total des Messins dont les avis ont été totalement ignorés.

Meilleurs vœux pour 2014
Françoise Grolet signe la charte de La Manif Pour Tous.
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :