PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Culture socialiste : l’invité d’honneur du Festival Hop Hop Flop dépasse les bornes.

Léo Bassi

 

 Ce week-end de Fête nationale, la ville de Metz est investie par une multitude de spectacles du festival Hop Hop Hop.

Cette année, le Festival des arts de la rue est mal inspiré dans le choix de son égérie, Léo Bassi, clown sinistre, vulgaire et haineux :

 

– Samedi, strip-tease de l’adipeux personnage place St Louis…Place de la Rep

-Le soir, il éclate des fruits sur un billot sur la place de la République (presque vide – c’est Hop hop flop-) puis fait danser le public autour de son canard en plastique de 16 mètres qui flotte en l’air, tenu par un élévateur de chantier (merci aux contribuables messins pour ces infrastructures)…

 

– Dimanche dès 7h, l’histrion en vient à ce qui est son véritable fond de commerce : dans l’ancienne chapelle de la Miséricorde (dans l’école primaire Notre Dame) il officie coiffé d’une mître, célébrant sur l’autel un « culte à saint coin-coin » ! Comme par hasard… comme d’habitude…

Le clown déguisé en évêque profère : « S’il y a des gens croyants dans cette salle, tout ce que je cherche à faire c’est de vous faire perdre votre foi ; si vous ne l’avez pas, ce que je cherche à faire c’est vous rendre encore plus virulents ». On voit bien que Bassi, qui se prétend libéral et tolérant, est en réalité motivé par la haine de la foi. Pas téméraire, il évite de s’en prendre aux juifs ou aux musulmans. Mais c’est bien la guerre des religions qu’il rêve de rallumer !

CC

 

Qui sont les responsables de ce spectacle creux et provocateur ? Ceux qui ont invité, programmé, voté les subventions à cet artiste : le Maire Dominique Gros, la municipalité socialiste, et l’opposition silencieuse !

Ils prennent la lourde responsabilité, alors même que les revendications communautaristes deviennent pressantes dans notre pays, de donner à ceux qui devraient s’intégrer ce message d’autodestruction et de mépris de notre propre identité. Car nos racines et nos traditions sont marquées par le christianisme, qui fait partie de l’héritage commun des Français, qu’ils soient pratiquants ou non.

Les Messins, qui constatent déjà que le fruit de leur travail est dilapidé par une municipalité dépensière, apprécieront très mal que leur patrimoine immatériel soit ainsi dégradé. Il est temps de revenir au bon sens !

Françoise Grolet

 

[Communiqué de Presse]: Demandeurs d’asile de Metz : une plainte recevable, mais pas ses instigateurs !
Françoise Grolet tacle Aurélie Filippetti
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
5 commentaires
  1. Ben vous n’avez qu’à déménager au lieu de vous plaindre! Le maire fait ce qu’il peut!

  2. Que dire de la rue Coislin, rue de la honte en plein centre ville,crasseuse couverte de déjections canine, jamais nettoyée, alors que l’on inaugure tout autour, parking à 5m delà ( trés bien d’ailleurs ) places etc… Après avoir tel (moultes fois) à la mairie,écrit au cabinet du maire rien aucune action aucune réponse c’est ce que l’on appel le laxisme socialiste dans toute sa grandeur, la tête dans le guidon.
    Et la rue de l’abreuvoir ? Interdite au stationnement mais toujours pleine de voitures au point que l’on ne puisse pratiquement plus sortir de notre parking sous notre immeuble.
    Et bien d’autre choses encore par exemple les manifestations nocturnes place Saint Louis où les gens viennent uriner dans le passage et la cour de notre résidence, il serait pourtant bien que des toilettes amovibles soient mises en place lors de ces soirées la aussi suggestion déjà faite à la mairie et toujours sans réponse…..

  3. Vous n’avez pas compris, Françoise : ce canard est l’arme culturelle envoyée par Mme Filipetti à Metz pour lutter contre le FN ! Grâce à Mr Bassi, tous les Messins vont devenir hautement culturés et ils ne voteront plus jamais pour vous ! Perspective désespérante, n’est-il-pas ?

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :