PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Cinémas à Metz : le centre-ville encore spolié

2016-01-21 Cinema Metz

Sur le site de la Ville de Metz, annonce des restructurations cinématographiques

Le compte à rebours a commencé pour les cinémas de Metz ! Au prochain Conseil municipal, une convention entre la Ville et Kinépolis sera actée, réduisant drastiquement l’offre cinématographique au centre-ville.

Aujourd’hui, le Caméo-Ariel, cinéma d’art et d’essai de 4 salles rue du Palais – 91 000 spectateurs – ET le Palace, cinéma grand public de 7 salles Place St Jacques -175 700 spectateurs- , se partagent le centre-ville, complétés par le Kinépolis en périphérie de Metz -presqu’un million de spectateurs-. Cette offre diversifiée ne convient pas à la municipalité socialiste. Celle-ci a décidé que le cinéma d’art et d’essai prendrait la place du Palace, et que le cinéma populaire déménagerait au sud de la gare, au dessus du centre commercial Muse… Le leitmotiv des socialistes messins est connu : la ZAC Amphithéâtre doit se remplir, le coeur de Metz dût-il mourir à petit feu !

C’est en effet d’une locomotive qu’ils privent le centre-ville, avec un établissement populaire qui draine un public régulier, en journée et en soirée. Metz serait elle trop animée ? Les restaurants, bars, commerces, trop fréquentés ? Non , chacun peut le constater. Le maire brandit l’argument de la vétusté des établissements actuels, qui n’est pas recevable quand on sait QUI est le propriétaire : la Ville de Metz ! Au fait, de quand date la dernière rénovation des deux cinémas ? Les élus socialistes n’ont pas été capables de le retrouver pendant la Commission des finances ! 

« Quand on veut noyer son chien, on l’accuse de la rage » dit la sagesse populaire. Et quand on veut drainer le public vers la ZAC en panne de l’Amphithéâtre, on laisse péricliter deux établissements, qui manquent clairement d’entretien… Il est malvenu, quand on n’a rien fait pour retenir le public, d’invoquer la baisse de fréquentation des cinémas messins (respectivement -4% et -6%, les chiffres nationaux étant aussi à la baisse). Dominique Gros n’a pas géré ces bâtiments en bon père de famille, qui entretient son patrimoine. 

Tarifs du Kinépolis St Julien-les-Metz

Tarifs du Kinépolis St Julien-les-Metz

2016-01-21 Tarifs cinema Palace Metz

Tarifs du cinéma le Palace

Cependant, le confort d’accueil n’est pas tout. Le charme des cinémas de centre-ville réside ailleurs que dans la climatisation, les rangées massives de fauteuils profonds, ou les parkings au sous-sol. Non, c’est d’abord le cadre qui attire : pouvoir flâner avant ou après la séance dans les rues piétonnes, faire quelques courses, discuter à la terrasse d’un café place St Jacques… Compte aussi le prix accessible à toutes les bourses : 7,20 € en plein tarif, contre 11,30€ au Kinépolis voisin ! 4€ de moins dans les caisses d’un grand groupe commercial, 4€ de plus dépensés en ville. 

À l’annonce du projet municipal, les élus du Front National avaient protesté contre ce mauvais coup porté au centre-ville et aux Messins. Les socialistes ne supportant pas la contradiction, ils ont cette fois bien verrouillé la communication. La délibération n’est pas passé en commission Culture, elle a été déposée in extremis sur table pour la Commission des Finances du 21 janvier, disponible en sa seule version papier…. par ailleurs, les élus devraient recevoir – enfin – l’étude super-optimiste validant les choix de D. Gros faite… en 2012. Mais en revanche, le matin même de la Commission des Finances, Hacène Lekadir, adjoint de Dominique Gros à la Culture, présentait le projet aux médias ! 

Le scénario est bien ficelé, pour le cinéma d’Art et Essai du moins : réinstallé dans des locaux rénovés et conformes aux normes d’accessibilité (2,5 M€ financés par Kinépolis, assuré d’un bail emphytéotique de 27 ans). La programmation sera validée par le gérant actuel des cinémas, Michel Humbert, qui a donc mis dans sa poche ses préventions contre le monopole de Kinépolis… La quinzaine d’employés sera également reprise sur l’un ou l’autre sites. Les tarifs seront « attractifs », promet la lettre d’intention du patron de Kinépolis… rien de plus précis ! Et quid du cinéma grand public, attraction familiale par excellence ? Kinépolis risque fort de rattraper à Muse le « cadeau » fait au centre-ville, en faisant payer plein pot pour les films populaires !

– Les difficultés sont ignorées : pour le cinéma grand public qui a le plus fort potentiel de progression, comme pour le centre-ville. 

La fréquentation sera émiettée par l ‘ouverture de deux multiplexes, le Kinépolis de l’Amphithéâtre et un autre à Waves (ZAC de Moulins-Les-Metz) au détriment du Kinépolis existant à St-Julien-les-Metz. L’étude de 2012 fait miroiter un bond de fréquentation de 1,2 millions de spectateurs actuellement à 1,8-2 millions… Comme Pompidou ? Comme le Mettis ? Les élus veulent-ils reproduire l’erreur des zones commerciales qui pullulent et se neutralisent mutuellement dans la région messine ? Déjà, la période de chantier sera très néfaste pour le centre-ville, les clients prenant d’autres habitudes. Et après ? L’immeuble du Caméo, jugé « non stratégique » par le président du groupe PS, sera bradé, dans un contexte immobilier morose à Metz.

Et, privé des allées et venues du cinéma grand public, asséché par la fermeture de deux parkings de l’hypercentre (présentées lors du même conseil municipal), concurrencé par les 110 commerces de Muse (pour combien de fermetures en ville, et d’emplois détruits ?), le centre historique de Metz devra continuer de résister aux assauts d’une municipalité qui torpille le coeur de ville, par obsession pour la ZAC Amphithéâtre. Avec le sens du bien commun et un peu de volonté politique, d’autres choix peuvent être faits pour l’attractivité et les emplois de notre ville !

Françoise GROLET

Présidente du groupe Rassemblement Bleu Marine pour Metz

Le Républicain Lorrain / cinéma à Metz : " Vraiment le bon scénario ? "
Massacre à la tronçonneuse au profit du Palais des Congrès
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :