PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Afflux de réfugiés des Balkans à Metz Bellecroix

Communiqué de Thierry Gourlot, Président du groupe FN au Conseil régional
Chaque jour qui passe voit son lot de familles en provenance des Balkans (Kosovo, Albanie…), s’installer devant le siège du centre d’accueil pour demandeurs d’asile, rue de Stoxey, dans le quartier de Bellecroix à Metz. Des familles entières (près de cent personnes à ce jour) dormant dans la rue sur de vieux matelas dans des conditions d’hygiène déplorables.
On ne peut certes ignorer le côté humain et la compassion que l’on doit à des femmes, des hommes et des enfants mais il y a un moment ou il faut savoir dire STOP. La France comme l’avait si bien dit Michel Rocard en son temps ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Metz et la Moselle non plus. L’agglomération messine est déjà débordée par des demandeurs d’asiles qui n’ont rien de politique mais qui sont des réfugiés économiques.

Des hôtels (parfois entièrement), des centres d’accueil, des casernes aménagées, etc. sont réquisitionnés à leur profit. Le républicain Lorrain dans son édition de Metz du 25 avril 2013 fait parler Rahim, albanais de 25 ans qui déclare: « on sait qu’on est bien reçus ici. On finit toujours par avoir de la place. Le message passe dans la communauté par le bouche-à-oreille. » Au moins cela a le mérite d’être clair. Et pendant ce temps-là que fait l’UMP à Metz, elle demande au maire comme ce fut le cas hier lors du conseil municipal, des moyens supplémentaires pour loger ces réfugiés.

Et après, on trouvera des hôtels (payés par les contribuables) et d’autres arriveront et bis répétita. Il est plus que temps d’inverser ce flux migratoire et seul le Front National en a la volonté. Par le rétablissement des frontières et des contrôles douaniers. Par la suppression du traité de Schengen et par la fin de toutes les aides qui servent de pompes aspirantes aux réfugiés de tout pays. L’asile politique à sa justification quand les menaces envers les personnes sont réelles et dans le cas d’espèce ce n’est pas le cas. Il nous faut aussi intervenir par tous les moyens à notre disposition pour que les États qui poussent au départ une certaine population ne le fassent plus et qu’ils récupèrent leurs ressortissants.

La gauche et la droite sont complices en la matière, la gauche par idéologie et la droite par lâcheté mais un jour viendra où ils devront rendre des comptes au peuple Français qui ne va pas tarder d’ailleurs à leur faire savoir.

Yann Arthus-Bertrand a t'il filmé Metz-Bellecroix vu du ciel ?
Aurélie Filippetti et la France moisie
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :