PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Vente d’un bâtiment municipal pour une mosquée à Metz, seul le RN s’oppose.

Conseil municipal du 29 novembre 2018 – Cession du bâtiment rue Périgot à l’association Centre Culturel Turc de Metz. Intervention de Françoise GROLET

La délibération indique que : «la cession du bâtiment au profit de l’association Centre Culturel Turc de Metz lui permettra de mener à bien son projet dans le respect de son objet statutaire, qui est de favoriser l’intégration de la population d’origine turque dans la commune« . Pas question de mosquée dans la version officielle contenue dans la délibération 18 11 29 13.

Le véritable projet, on ne le trouve que dans un document interne de la Commission Cession du Patrimoine :  » espace de culte/salle de prière, espace hébergement et espace culturel et de formation « . Et c’est bien comme une mosquée que l’adresse est identifiée sur les sites « trouve ta mosquée »  ou Le guide musulman

La Commission Cession du patrimoine 5 septembre 2018 avait repoussé la vente, et notamment demandé plus d’informations par la voix de l’élue du Rassemblement National.

La commission a reçu le 6 novembre les représentants de l’association. Ceux-ci ont invoqué les statuts de l’association : « Favoriser l’intégration de la population d’origine turque dans la commune ».

Mais pour favoriser l’intégration de la population d’origine étrangère, quelle qu’elle soit d’ailleurs, c’est un centre culturel français qu’il faut ! C’est au nom de l’intégration que la page Facebook du Centre Culturel Turc de Metz est intégralement en langue turque ?

Il y a une incohérence à cette vente, alors que la municipalité soutient depuis 10 ans la création d’une grande mosquée à Metz.

L’ancienne municipalité Rausch avait donné un avantage notable au Centre Culture Turc en 2001 : la jouissance du bien immobilier que la Ville venait d’acquérir à Metz Nord, le long de l’A31. Un terrain de 1732 m²  avec parking et bâtiments d’activités d’une surface de 1200 m², pour un loyer de 15 € par an !

Ce bail privilégié a été prolongé en 2013 et 2017. Si l’association est prête à débourser 280 000 € (prix de vente) aujourd’hui, c’est pour refondre et agrandir la mosquée.

Vous disiez à l’origine que celle-ci remplacerait toutes les autres mosquées de Metz, c’était faux ! En 2011, vous avez vendu le bâtiment pour la mosquée Milli Görus de la rampe de Bellecroix, et le rapport commençait ainsi : « dans l’attente du projet de la future grande mosquée (…) les différentes associations membres de cette union continuent d’utiliser des locaux (…) ».

Nous l’avions annoncé, la future grande mosquée sera une mosquée de plus à Metz !

L’introuvable « islam à la française », nous y croirons quand il y aura une réciprocité.

C’est à dire des construction d’églises partout en terre d’islam, l’autorisation de vivre sa foi librement, et de changer de religion sans risquer sa vie. On en est loin !

Il faut écouter les avertissements des spécialistes« Dans la plupart des mosquées, il y a des cours de langue et de religion», remarque l’historien et politologue Samim Akgönül, qui y voit là le moyen de faire passer le discours nationaliste et islamique du parti au pouvoir à Ankara ». (article à lire ici)

Il ne s’agit pas là de stigmatiser ceux qui vivent et travaillent en France en respectant les lois françaises, mais de savoir ce que l’on veut : l’intégration dans la société française ou la désintégration de notre société ?


VOTE : seul le Rassemblement National s’oppose. 

La décision de transformer une part du patrimoine messin en terre d’islam a obtenu un vote POUR de la majorité de gauche et de « l’opposition » de droite, certains choisissant de disparaître le temps du vote, et les transfuges du FN s’abstenant « parce qu’on ne peut pas lire dans les pensées »..! (Compte rendu audio ici) Le rapport sur l’égalité Homme/Femme voté en tout début de Conseil était déjà bien loin des préoccupations de tous. Pour le maire, demander la réciprocité, ce serait même vouloir la vengeance, « la loi du talion…

Il n’y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.  Il n’est pas question pour nous d’égorger les apostats… mais qu’on arrête de faire des cadeaux, chez nous, à un système politico-religieux incompatible avec nos valeurs.

portrait_groletFrançoise Grolet
Élue FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz Métropole
Élue régionale du Grand Est – Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

 

Fresque sur la caserne Riberpray, pour valoriser l'identité militaire de Metz
11 novembre 2018 : Metz fête son retour à la France. Où sont les drapeaux tricolores ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :