PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

« Le roman de la rue », subventionné pour 10 000 € : Et si le maire écoutait d’abord la réalité des messins ?

Conseil municipal de Metz 26 octobre 2017

Cette demande de subventions culturelles vient après la reconnaissance apportée à Metz pour la qualité de la programmation estivale. Nous nous réjouissons de cette distinction pour notre ville, méritée par le grand succès du spectacle son et lumière sur la cathédrale qui a été unanimement apprécié. Quant à l’extension du parcours d’oeuvres dites artistiques sur la colline Ste Croix, son extension ne semble pas indispensable à l’attrait de notre ville.

Son et lumières sur la cathédrale de Metz « Lux Animae » été 2017

Parcours « Constellations » été 2017 : un conteneur rouge place Ste Croix

 

 

Il a été annoncé une reconduction du spectacle avec un scénario renouvelé, et je partage le souhait entendu qu’il apporte un message de « fond » historique et culturel en complément du visuel très impressionnant. Il y a de très belles images qui parlent certes aux connaisseurs de notre cité, comme le vitrail de Charlemagne, le cerf, le graouilly, images qui restent subliminales pour beaucoup, et on gagnerait en intensité à raconter une histoire, comme le font d’autres spectacles dans d’autres villes.


La délibération est intitulée « Metz carrefour des Arts de la Rue dans le Grand Est ». On a appris que la municipalité ambitionne de créer un « Centre National des arts de la rue », objectif que votre adjoint à la culture annonçait dans 3 à 4 ans. Cependant, je sais que dans le Grand Est, d’autres villes sont plus avancées et mieux positionnées sur ce label national, notamment celle du nouveau président de la région. A vouloir courir tous les lièvres à la fois, on risque de n’en avoir aucun.

Au final, la subvention pour les actions de cette année connaît une forte augmentation de 25% en un an. Beaucoup de dispositifs aimeraient en dire autant, aujourd’hui 2 compagnies se partagent 20 000 €.


Extraits de la délibération

Je trouve fascinante la commande pour 10 000 € d’un « Roman de la Rue », avec construction d’une cabane pour l’artiste. Il y en a qui savent bien monnayer leur travail. Et savez-vous, Monsieur le Maire, que beaucoup de nos concitoyens seraient disposés, pour beaucoup moins que ça, à vous raconter le roman de la rue à Metz ?

Ils seraient même prêts, j’en suis sûre, à la gratuité, pour bénéficier de votre attention sur la façon dont ils vivent au quotidien dans les rues de Metz : pour raconter comment ils circulent, comment ils se garent (ou pas) et à quel prix, ou encore s’ils ont renoncé à venir en ville, si les rues sont sûres, si les poubelles débordent, si les travaux sont sécurisés, s’ils se sentent encore chez eux, si les commerces dont ils ont besoin sont plus ou moins nombreux et prospères, s’ils attendent le meilleur ou le pire de Muse, etc, etc…

Le Roman de la rue à Metz n’est pas qu’un roman noir, certes, mais il mérite qu’on y prête attention, et je reconnais à M Cambianica le courage de l’avoir affronté lors de la réunion publique sur le stationnement payant avant-hier soir. C’est lui qui a porté la responsabilité de votre politique de matraquage des usagers de la rue. 

A t’il convaincu ? C’est une autre question, mais songez que pour donner 10 000 € à un artiste pour « questionner l’espace commun » et « interroger les thèmes de l’environnement urbain », il va falloir en collecter, en face, des pièces dans les parcmètres et des post-paiements d’amendes qui ne disent plus leur nom !

portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz Métropole
Élue régionale du Grand Est – Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

Les infos que vous ne lisez pas dans les médias locaux sont sur PourMetz.com

Prix d'Art transfrontalier Robert Schuman à Metz, les frontières que nous voulons
Politique de la Ville : la venue du youtubeur de "Parlons cul" financée par le contribuable !
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :