PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Réunion de quartier Outre Seille 07 mars 2014

Outre Seille, son côté pittoresque, ses rues pavées, son histoire, mais un quartier délaissé, qui n’a pas profité de travaux de rénovation comme ses deux voisines, les places Coislin et Mazelle. Entre le sentiment d’abandon et des rénovations coûteuses de mauvais goût, entre l’insécurité et un parking moderne hautement sécurisé au look hors de prix, les participants avaient toutes les raisons de manifester leur mécontentement, de partager leurs questions et d’entendre les propositions de bon sens de l’équipe Pour Metz.

 Françoise Grolet a dressé le constat, entre passé et présent de ce quartier.

Hier La place Mazelle (en latin Macellum qui veut dire marché) possédait son marché aux bestiaux duMoyen Âge jusqu’au milieu du XXe siècle. Le premier week-end d’août s’y déroulait la fête du cochon, des dégustation de produits régionaux, des animations musicales.

Aujourd’hui Embellie comme la place Cocteau, la place Mazelle ?Sans âme, ses cèdres centenaires ayant été abattus et remplacés par du béton, du bitume, une forêt de feux rouges ! Qui s’attarderait volontiers sur un banc, devant des jets d’eau banals, sans protection contre bruit et des dangers de la circulation intense, avec comme seule perspective le parking-verrue décoré par des taches noires façon dalmatien au coût exorbitant de 85 000 €.

Les élus ne semblent pas avoir la même vision, comme un adjoint du maire qui dira en réunion de quartier : « Moi je viens au restaurant toutes les semaines ici, pas d’insécurité, pas de problème de circulation dans le quartier ! »

Cela dit, le passage Coislin cumule saleté et mendicité agressive. Je dénonce l’irresponsabilité des élus qui se renvoient la balle avec des copropriétés sur qui doit entretenir. Ils laissent se dégrader ce passage très emprunté par les riverains, les gens qui travaillent, et même les touristes pas rebutés.

Des murs sont souillés d’affiches et de tags. La concentration de misère s’impose dans la rue Mazelle, des coins de rue sont la proie des dealers.

L’ancienne municipalité avait posé des panneaux très informatifs, élégants et discrets. Aujourd’hui, 700 000 € pour le graphiste Ruedi Baur. Même les installateurs n’y comprennent rien.

 Mes trois engagements pour répondre à l’attente forte des Messins.

Les Messins ne supportent plus ce clan qui détient les clés et se partage le pouvoir. Dominique Gros se moque des pauvres. Rivé à son confortable fauteuil de la place d’armes, il n’a visiblement pas compris l’amertume à son égard, la lassitude que je constate sur le terrain.

Le retour de Mondon dans la vie politique messine est la nostalgie du temps où les Messins aimaient leur maire. Jean Marie Rausch était respecté et craint, Gros ni l’un ni l’autre.

L’union UMP-UDI-Modem porte la responsabilité d’avoir livré Metz à un maire socialiste.

La tête de liste se méfie de la plupart de ses colistiers, et sur la plupart des grands dossiers ceux ci sont divisés. La responsabilité est partagée avec la liste d’opposition pour le déclin de Metz et les projets structurants.

Chaque jour qui passe renforce notre dynamique de victoire. On sous-estime le poids électoral du FN, vote d’adhésion notamment mais pas seulement, de l’électorat populaire qui rejette le PS et l’UMP-Centre. Nos concitoyens demandent un maire pour Metz, une équipe au service des Messins. Nous sommes les mieux placés pour fermer cette parenthèse de 6 ans.

1. La justice

Je m’engage à gérer la ville avec la force du bon sens qui anime notre équipe, pour prendre toutes les bonnes décisions JUSTES pour TOUS. La bonne question ne sera plus : Cela est-il bon pour les copains ou clientèle du PS ou de l’UMP ? Désormais toutes les décisions devront être prises en fonction de la seule question qui vaille : Cela est-il bon pour les Messins ?

2. La sécurité

Pour mieux vous défendre partout à Metz, je soutiendrai et renforcerai la Police Municipale, dans tous les quartiers, en créant notamment une brigade canine.

3. La prospérité

Pour redonner à Metz son attractivité, je rendrai le stationnement gratuit sur toute la ville de Metz, et créerai de nouveaux parkings. Je m’engage surtout à ne pas augmenter vos impôts qui ne seront plus gaspillés, pour que demain, Metz redevienne la grande ville qu’elle aurait dû rester !

Aujourd’hui vous avez le choix

Voulez-vous encore confier les clefs de notre ville de Metz à l’UMP ou au PS ? Pour eux, Metz s’arrête à 2014 : pour nous, Metz est éternelle. Votre bulletin de vote est le dernier rempart qu’il vous reste : Votez pour Vous, votez Pour Metz.

 Les Messins comme les Français se réveillent.

Le bon sens est sur nos affiches !

 Les participants ont ensuite posé quelques questions.

Comment attirer les artisans à s’installer rue des Allemands ? Les touristes emprunteront cette rue pour se rendre de la porte des Allemands vers la cathédrale.

Il faut redonner vie aux commerces. Les commerçants disent qu’ils veulent qu’on puisse circuler et stationner plus facilement. Le bon sens que nous proposons : les 700 000 euros de signalétique auraient pu être affectés au stationnement gratuit. Les commerçants demandent aussi plus de sécurité et de propreté. Le droit de préemption des locaux commerciaux, même s’il est coûteux, peut apporter une solution pour la diversité des commerces avec des artisans comme dans cette rue.

Quelle politique pour l’attribution des logements HLM ?

Nous voulons non seulement donner de la transparence et rendre public cette attribution, mais aussi être attentifs aux familles messines qui se voient doubler par celles qui arrivent à Metz et ont droit à tout.

La quantité de déchets sur place témoigne d’un problème d’éducation. Il n’y a pas moins de quatre ramassages. Un pour les carton, un pour les sacs noirs, un pour tout ce qui reste et un quatrième pour ramasser tout ce que l’on a jeté sur la voie publique entre-temps et en dehors des horaires.

Davantage d’uniformes dans les rues pour faire respecter tout ce qui touche à la propreté. Les ASVP rencontrés sont intéressés d’assister les policiers dans des missions pour faire appliquer les règles de propreté.

Les nuisances sonores nocturnes sont occasionnées par des personnes extérieures au quartier. La police ne vient pas en dehors des appels pour régler les problèmes de bruit.

La situation est difficile et il faut choisir des lieux et des espaces adaptés. Les festivités coûtent cher. Cependant, nous proposons des patrouilles de la police municipale jusqu’après la fermeture des établissements nocturnes.

Votre point de vue pour des activités troisième âge pour une personne de 65 ans non imposable.

Il y a le symbole d’une action politique pour les personnes âgées qui ont travaillé, élevé des enfants. Des retraités paient maintenant des impôts grâce aux socialistes. Nous voulons rendre le déplacement pour nos aînés plus facile et gratuit en journée pour leur permettre de se rendre en ville. On peut aussi solliciter les personnes âgées qui ont du temps libre pour des actions bénévoles, dédommagées avec le transport gratuit pour se rendre dans les associations (la gratuité ne va pas plomber les comptes).

En journée, beaucoup de personnes âgées dans les rues. La nuit, c’est infernal. De plus, on est imposé sur les appartements vacants et ce qui nous reste est cambriolé.

Où sont les médiateurs dans le quartiers ? Il y a 6 000 logements vacants dans Metz, des friches militaires à reconvertir, un patrimoine à rénover. Cependant, la mairie se lance dans des projets pharaoniques comme des logements sur les Coteaux de la Seille, la ZAC de l’amphithéâtre, tout ceci pour les petites affaires des promoteurs immobiliers.

Le financement du stationnement : c’est positif pour le commerce, mais comment palier la perte des gains générés par les horodateurs ou les PV ?

On peut néanmoins équilibrer le budget en attribuant moins de subventions qui ne sont pas forcément nécessaires, comme à SOS racisme, ou limiter d’autres budgets comme celui de la communication qui a explosé. Que dire aussi des 700 000 euros pour la signalétique ou le financement des nuits blanches successives ?

jean

Réunion de quartier à la Patrotte, le 26 mars 2014
A Metz et ailleurs, l’uniformisation de nos villes est en marche
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :