PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Françoise Grolet demande la suppression du distributeur de seringues rue d’Austrasie

Un Distributeur de seringues vient d’être installé mardi 4 février 2014, dans le quartier impérial, au beau milieu de la rue d’Austrasie, derrière la grande Poste.

Il permet aux « consommateurs » de drogue d’obtenir des kits d’injection stérile, puis de les déposer dans un récupérateur après usage. Des jetons, distribués dans les associations et pharmacies, sont nécessaires pour faire fonctionner l’appareil. distributeur seringues

La municipalité socialiste, en installant ce distributeur dans une rue habitée et isolée des regards, se moque une fois de plus de ses concitoyens. La gauche messine est indifférente aux nuisances collatérales pour les habitants : le spectacle impressionnant du junkie en train de se piquer, mais aussi les violences entre des « consommateurs » agités en cas de manque, les dealers en faction pour trafiquer impunément comme c’est le cas dans de nombreux quartiers de Metz !

De la part du Maire sortant, qui parle en permanence de démocratie participative, aucune concertation, aucune information sur le sujet ! Etpour cause, il sait les riverains totalement opposés à cette installation. Tranquillisez-vous, Messins, ceux-là mêmes qui vous imposent leur politique vous proposeront ensuite un médiateur : http://www.safe.asso.fr/ . Vous n’aurez que le droit de payer, un distributeur coûte au moins 15 000 €, financés par l’Etat et la CPAM (c’est à dire par nous tous).

Le distributeur est encore sous plastique ; les ministres se pressent à Metz pour supporter leur candidat en mauvaise posture, lequel Dominique Gros attend-il pour l’inauguration officielle ? 

Le pouvoir s’attaque de façon très répressive à la vitesse sur les routes, à la consommation de tabac en touchant les consommateurs au porte monnaie, mais contre l’usage de drogue, seul le laxisme est de mise. Il prend même le problème à l’envers en fournissant gratuitement et anonymement la « panoplie de junkie », qui isole les drogués dans leur dépendance.distributeurs nord est parisien

Répression et prévention sont indissociables. La tolérance zéro envers tous les responsables, tout comme l’accompagnement des personnes dépendantes pour les aider à s’en sortir durablement, nécessitent des moyens que les partis au pouvoir ne se donnent pas.

Attentive à la colère des Messins, Françoise GROLET, tête de la liste du Rassemblement Bleu Marine pour Metz, demande fermement à Dominique Gros de revenir sur ce projet dont personne ne veut à Metz.

Municipales à Metz : le FN risque de peser lourd (Les Echos)
Municipales Metz 2014 : Visite de quartier à Borny
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
11 commentaires
  1. Je suis desolé mais c’est une bonne chose, un junkie ne s’en sortira que s’il le veut lui meme, et avec de l’aide a ce moment la biensur. Mais en attendant il est judicieux de pouvoir lui fournir des instruments propres et steriles, pour reduire les soucis d’injections et l’echange de seringues et donc de maladie. Cest sur que la personne qui est tranquille chez elle et qui est en bonne santé, elle en a rien a foutre…

  2. Notre voix n est pas ecoutée par le pouvoir. En place .
    Je vous demande de continuer à nous écouter à nous rencontrer pour mieux mener les actions

    MERCI

  3. Leurs politiques de santé est désastreuse ! Surtout qu’à Metz , la drogue est un fléau ! Avec la complicité des médecins traitant comme fournisseur officielle de subutex ! D’ ailleurs un docteur de Metz à été condamné pour ce trafic ! A coté de cela la sécurité sociale que la France à créé, s’effondre et va disparaître ! Pour l’Europe, notre sécurité sociale coûte trop cher et les assurances privé ce frotte les mains !
    Napoléon III a souhaité instaurer, dans les années 1850, une mutualité impériale, sous le contrôle de l’administration.
    Pendant la guerre, le Conseil national de la Résistance intègre à son programme « un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’État.
    Le droit local en Alsace et en Moselle est un régime juridique qui conserve, dans les anciens territoires cédés puis repris, les dispositions mises en place par les autorités allemandes lorsqu’elles sont estimées plus favorables aux habitants ainsi que des dispositions préexistantes qui ont été entre-temps transformées ou supprimées par la législation française.

  4. et pourquoi pas un distributeur de stupéfiants ???? le maire socialiste veut faire plaisir a tout le monde , il faut lui installer un dans sa rue !!!!sa lui ferai surement plaisir
    vite les élections pour stopper le délire !!!!!

  5. sa m’énerve que nos impôts paie sa
    c’est vraiment de l’argent jeter a la poubelle

  6. je tiens à ajouter quelques précisions à ce communiqué et aux réactions qu’il suscite au sein des commentaires :

    – Cet appareil, n’a nullement été mis en service le 4 février 2014 mais déplacé ! L’emplacement qu’il occupait précédemment ayant été mis en travaux suite aux rénovations du quartier de la gare. Sa mise en place, remonte à quatorze ans !! Sous le mandat de Mr Roche, qui n’est pas connu pour être un fervent représentant de la « gauche messine ».

    Durant cette période, il n’a par ailleurs suscité aucune plainte ou problème quelques qu’ils soient ( violence, deal à proximité, shoot « sauvage »). J’en prends par exemple, le second dispositif de ce type placé sur Metz. Un seul d’entre vous peut il me donner son emplacement ou un problème qu’il aurait causé ? Les gens ne les remarquent même pas.

    Vous parlez de condamnation envers les responsables, qu’en est il des potentiels responsables d’une contamination d’un consommateur de produit n’ayant pu avoir accès à un matériel d’injection stérile ?!

    Faire de la santé des citoyens une priorité n’est pas une définition du laxisme, mais du pragmatisme. Les consommateurs de produits existent, faire l’autruche ne résoudra rien. Leur permettre de « consommer proprement », à défaut de tout résoudre, évitera une détérioration supplémentaire de leurs santé. ( Et fera des économies à la CPAM, le sujet semble vous tenir à coeur ;))

    • une personne qui a le cancer, elle l’a on sait que sa santé va se détérioré, et elle n’a pas demandé que ce déclare cette maladie.
      Un toxicoman connait les risques avant de prendre de la drogue, alors pourquoi faire payer un choix personnel aux citoyens?
      Il faudrait remettre les jugements de tous en place, les valeurs simple. Mais signaler une injustice ou débattre sur un tel sujet n’est certainement pas faire l’autruche.
      Continuer à assister ses personnes, j’appelle ca déplacer le problème est avoir des oeillères, il y a des règles dans une société si les personnes ne s’y conforment pas, pourquoi tous les autres devraient se sentir coupable d’avoir des marginales?

  7. Je vois que monsieur le Maire fait peu de cas de la santé de ses concitoyens. Au lieu de lutter efficacement contre la drogue, il permet aux toxicomanes de se détruire encore plus facilement. C’est le monde à l’envers. Si c’est un moyen pour lui de récupérer des voix aux élections, c’est un procédé plus que douteux.
    Les personnes vivants prés du distributeur vont sûrement apprécier….

  8. surtout qu’avec nos impôts il les donne gratos dans les associations comme aides assud ect…….

    • je préfère un panneau d’offres d’emplois et de services avec mes sous de mes impôts !

    • Je ne suis pas junkie et je suis contre la drogue , mais vous etes serieux la ?? De l’argent jeté a la poubelle ? Ca pourrait etre vos enfants je vous signale, parce que contrairement a ce qu on croit, l’heroine est partout, et dans les lycées. Alors au lieu qu’un gosse se pique avec la seringue d’un autre, il vaut mieux qu’il y ai un distributeur pour pouvoir reduire ce genre de choses… Et je le repete ca peut etre le gosse de n’importe qui, n’importe quel milieu social, ( il y a encore 10 ans j’etais au lycée a Metz . Et l’heroine se vendait dans la cour de recré … )

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :