PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Cantine et périscolaire à Metz : les familles encore taxées !

Intervention de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 28 mai 2015 : tarification des services périscolaires

« Reprenons ce florilège d’intentions vertueuses ayant présidé à cette augmentation de 300 000 € des tarifs ponctionnés sur les familles :
– « prendre en compte l’évolution des coûts de production » des repas. Mais cette évolution n’est pas facturée à tous, il y a donc une aggravation pour 35 % des familles.
– « rendre plus progressifs les tarifs ». Non ! Ce sont les augmentations qui sont progressives, d’assez importantes avec +9% à confiscatoires en atteignant + 47,4% !
– « justice sociale ». Elle existait déjà puisqu’il y avait plusieurs tarifs. En réalité avec la création de tranches supplémentaires, c’est une hausse énorme pour certains !

Rien d’étonnant à ce que vous preniez la suite d’un gouvernement qui en 2 ans, sous prétexte de justice sociale lui aussi, a appliqué deux réformes générant une économie de 860 millions d’euros au détriment des familles ! « Faire payer les riches… » ou plutôt : prendre l’argent aux classes moyennes, qui sont de plus en plus touchées par les effets de seuil de vos politiques. Allez vous nous faire croire que 35 % des familles (celles touchées par l’augmentation) sont des riches ?

Il faut trouver de l’argent par tous les moyens ; en s’attaquant à notre politique familiale, « on casse ce qui marche » !

Ce rapport aussi « casse ce qui marche » à Metz, puisqu’on vous a toujours entendu vanter votre politique de restauration scolaire et petite enfance de Metz.
Par idéologie égalitariste, vous confisquez par tous les moyens le fruit du travail individuel. La cantine est le plus gros poste de dépenses familiales, mais vos décisions s’appliquent aussi au périscolaire du matin qui baisse de 1 € à 0,80€ pour les premières tranches, mais augmente jusqu’à 50% pour les tranches créées.

Quant au périscolaire du soir, difficile d’appréhender l’évolution puisque vous uniformisez les tarifs des 15 associations. Le rapport évoque la réforme des rythmes scolaires, qui continue de faire soupirer parents et enseignants et associations, ne vous en déplaise… Saurons-nous quel a été le coût final de cette réforme que vous voulez maintenant récupérer sur le dos des familles ?

Que des contraintes pour les associations périscolaires, qui ont déjà subi la réforme des rythmes scolaires ! Plus d’administratif pour répondre aux appels d’offre de la Ville, des modifications à expliquer, alors qu’il est à craindre que là aussi, harmonisation ne rime avec augmentation…

Je prendrai le contrepied de votre argument selon lequel « les tarifs n’avaient pas augmenté depuis 2009 » ; ils augmentent en 2015 : c’est donc une constante post-électorale chez les socialistes, à bon entendeur, salut !

Françoise GROLET

Le maire PS de Metz n'aime pas les enfants des écoles privées
Trop de places de crèches à Metz ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :