PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Une adhésion, cache-misère du déclin commercial de Metz

Capture d’écran 2014-11-03 à 22.36.26

Après avoir, lors du Conseil municipal du 30 octobre 2014, décidé d’adhérer à l’ « Association des Villes pour la propreté urbaine », voilà que la municipalité socialiste décide de cotiser à l’ « Association Centre-villes en mouvement » qui va nous expliquer comment redynamiser le centre de Metz…

On va ainsi dépenser 2 000€, chaque année du nouveau mandat de Dominique Gros, qui aura ainsi gaspillé 10 000€ d’ici 2020. Dieu seul, ou plutôt Mercure (le dieu du commerce à l’époque de Divodorum) seul sait dans quel état sera le centre-ville de Metz après six années supplémentaires de gouvernance socialiste !

Une spécialité de Metz : le rideau fermé

Une spécialité de Metz : le rideau fermé

Car depuis six ans, l’exécutif messin agit en contradiction totale avec les réalités économiques.

Un exemple ? Dominique Gros assume avec fierté le projet Muse comme « le devenir du coeur de ville » selon les propos du premier Adjoint Richard Lioger. A t’on déjà vu une ville avec deux centres ? Cette concurrence sera très rude pour le centre historique de Metz, qui est déjà confronté à des zones périphériques démesurées.

Autre exemple : la passivité de Dominique Gros – jusqu’à un retournement tardif à la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) de juillet 2014 – devant le mastodonte Waves, qui démontre déjà toute la force de frappe commerciale d’un concept moderne attractif. Siégeant à la CDAC, le conseiller général UMP Denis Jacquat n’a pas mieux défendu les intérêts de ”Metz la Commerçante”.

Les élus FN combattent systématiquement les augmentations des taxes et des contraintes pesant sur les commerces de Metz. Ils relaient les attentes prioritaires des commerçants par rapport à la municipalité :

  • favoriser l’accès des clients au centre-ville avec un stationnement abondant et abordable,

  • agir fermement pour la sécurité, et bannir la mendicité agressive dans les rues, le jour comme le soir,

  • promouvoir l’attractivité de Metz par des animations régulières.

Ecouter ceux qui font vivre et prospérer le Centre-ville serait sûrement plus efficace que d’engager Metz dans une Xième association, pour échanger des soi-disant bonnes pratiques entre élus de gauche ou de droite, qui agissent avec le même dogmatisme dans de nombreuses villes de France.

Capture d’écran 2014-11-03 à 22.36.59Dominique Gros va t’il bientôt décider d’adhérer à une « Association des Villes pour la sécurité urbaine » ou bien à une « Association des Villes sans vacance immobilière» ?

 

 

"Novembre de l'inégalité" à Metz (expression des élus dans Metz Mag')
Conseil de la culture, une transparence et une démocratie participative toute relative
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Oui, 6000 logements à Metz sont « à louer » ou « à vendre ». Pas de quoi être FIER de votre politique, monsieur GROS et les socialos !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :