PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

5,3 millions € en 2 ans dans les quartiers défavorisés, pour quel résultat ?

Conseil municipal du 29 septembre 2017 – Intervention de Françoise Grolet sur le rapport « Contrat de Ville 2015 2016 – Dotation de solidarité urbaine et de Cohésion sociale »

La loi prévoit un rapport annuel sur le Contrat de Ville, c’est à dire la politique menée dans les quartiers dits « prioritaires » :

  • Borny (Metz),
  • Bellecroix (Metz),
  • Hauts-de-Vallières (Metz),
  • Sablon Sud (Metz),
  • La Patrotte-Metz Nord(Metz),
  • Saint-Eloy-Boileau-Prégénie (Woippy-Metz).

C’est important que nous ayons une visibilité sur ces dépenses énormes d’argent public :
2015 : 120 actions pour 2,4 M€ (dont 1,4 Millions € des collectivités locales et 900 000€ de l’ Etat)
2016 : 151 actions pour 2,9 M€ (1,6 Collectivités, 1,3 millions € de l’Etat)

Qu’en sera t’il avec les reculades de l’Etat ? Ainsi cet été, le gouvernement Macron a annulé brutalement 130 000 € sur des projets 2017 déjà validés !

Nous avons toutes les raisons de nous inquiéter sur ces budgets où il y a une grande dispersion, qui n’est pas sans rappeler la gestion bruxelloise des fonds européens avec cette complexité et cette lourdeur. Qu’on en juge : le Contrat de Ville, c’est = 4 axes stratégiques, déclinés en 15 objectifs, classés en 3 piliers avec 3 piliers transversaux,  15 objectifs couplés avec les 5 ambitions pour 2032, réparties en 3 envies qui donnent un tableau sur 3 pages… On se croirait dans ce fameux sketch de Franck Lepage sur la novlangue éthico-managériale, où l’on peut dire tout et son contraire !

Rapport sur le Contrat de Ville 2015-2016

Quelle débauche d’énergie pour mettre en oeuvre ce Contrat de Ville, avec des comités, COPIL, COTEC, Comité politique, comités de suivi et conseils citoyens, réunions et ateliers… et 6 conseils citoyens qui doublonnent les comités de quartier déjà existants mais où les habitants engagés ont parfois l’impression de parler dans le vide.
Je salue le fait qu’ils aient un pouvoir d’interpellation des autorités, qui a pu aboutir à des actions concrètes sur le terrain (amélioration du cadre de vie, propreté…) C’est une bonne chose si cela permet de débloquer des situations mais au prix de quelle complexité ?

Le rapport constate que « les problématiques sont grandissantes et de plus en plus lourdes ». Mais quand remettra t’on en question les choix politiques qui nous ont amenés là ?

Quand on lit qu’on manque de moyens pour l’apprentissage du français identifié comme prioritaire, qu’on manque de psychomotriciens, psychologues, orthophonistes pour les enfants. Cela serait nécessaire dans tous les quartiers, et pas seulement les « quartiers Politique de la Ville » !

Je souligne certaines actions de bon sens :

  • ce que Est Habitat Construction appelle le « surentretien » qui consiste en la « réparation systématique des équipements collectifs vandalisés ». Nous souhaitons que soit généralisée la réparation systématique, et aussi la poursuite systématique (aucun laisser faire, tolérance zéro) : ce serait un signal très clair de la volonté que le « vivre ensemble » ne soit pas qu’un concept.
  • De même, la Chambre des Métiers propose autre chose que les chantiers d’insertion « dont le coût est élevé » et qui faussent la concurrence : c’est une réponse utile mais artificielle à un vrai problème des quartiers : il faut remplacer l’assistanat par le travail. L’artisanat manque de bras et attend qu’on lui fasse confiance pour apporter des réponses durables.
On peut et on doit s’interroger sur l’efficacité de la Politique de la Ville. Echec de la politique d’immigration massive, échec de notre politique éducative… Quand remettra t’on en cause les choix politiques qui nous ont conduit là ?

portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz Métropole
Élue régionale du Grand Est – Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Schéma départemental Gens du voyage : le chantage de l'Etat, qui ne fait pas appliquer les lois
Idéologie anti-voitures à Metz : le quartier Ste Thérèse, prochaine victime ? 
Faites le savoir Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someoneShare on Facebook0
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :