PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Un soutien raisonné à PSA

Conseil municipal du 2 juillet 2015

L’achat à la SMAE pour presque 2,4 millions d’euros de terrains dont l’usine PSA n’a pas l’utilité correspond-il à des besoins fonciers pour des nouveaux projets cherchant à s’implanter sur notre territoire ? Clairement, non.

La municipalité parle uniquement de constituer des réserves foncières pour l’actipôle, mais on sait que l’enjeu est ailleurs. Il a été évoqué lors de la visite de François Hollande à Trémery juste avant les élections.

Il faudrait donc dire franchement que cette transaction correspond au soutien de notre collectivité à PSA, premier employeur de Lorraine, de Moselle et de Metz. Et comment ne pas nous engager, dans cette lutte féroce contre les dégâts de la mondialisation, comment ne pas donner le coup de main pour tenter de retenir les emplois chez nous ?

C’est du moins ce qu’il faut espérer, sans se cacher les réalités et en rappelant que les vraies solutions sont nationales, par un protectionnisme intelligent et des frontières permettant la réindustrialisation de nos territoires.

Les stratégies de PSA comme les autres, ne répondent pas à ces logiques mais d’abord à leur propre intérêt financier, en témoignent les représentants syndicaux en mars dernier :
La CGT qualifie de « coup de bluff » la concurrence évoquée entre l’usine espagnole de PSA à Vigo
« Dès qu’a été évoquée l’hypothèse de faire fabriquer le nouveau moteur à Vigo, j’ai demandé à rencontrer Carlos Tavares, qui m’a assuré que la compétition ne se jouait pas entre les sites, mais entre les territoires », confirme implicitement Serge Maffi, délégué du SIA-GSEA, syndicat majoritaire à l’usine PSA Trémery.  » (L’Usine nouvelle 27 mars 2015)

Oui donc à cet investissement/soutien, puisque les terrains sont valorisables par nous, et ne sont pas délocalisables ! Mais nous restons vigilants sur l’avenir des emplois dans l’agglomération messine !

Françoise Grolet

Vigilance sur l'enseignement biculturel franco-allemand à Metz
LORnTECH : une récompense et un défi pour Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :