PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Ordures ménagères : conteneurisation à marche forcée à Metz Métropole

L’exécutif UDI-PS-LR de Metz-Métropole, responsable du ramassage des déchets ménagers, a décidé de révolutionner le système de collecte. Les villages de l’agglomération et les quartiers résidentiels se sont fait une raison ; mais en ville, le projet et la méthode suscitent la contestation. Dominique Gros, comme d’habitude, plaque ses certitudes avec rigidité : « les sacs, c’est ringard » Comment lui dire que ce système existe à New York ?

Commençons par ce terme barbare de « conteneurisation » symbole de la mondialisation et de l’appauvrissement des consommateurs, de la pollution et des coûts cachés, dénoncés par le reportage « Cargos – la face cachée du fret » sur France 5 (9 février 2016).
Une comparaison pas si étrange… puisque la conteneurisation est avant tout propre au fret maritime, via les conteneurs. Et ses dérives se retrouvent parfaitement dans les choix de Metz Métropole :
Appauvrissement. Au démarrage du projet en 2011, le budget était de 10,11Millions € pour la conteneurisation, plus 2,56 Millions € pour le remplacement des véhicules de collecte sur la période 2011-2014.
Rebelote en 2015 avec 25 Millions € remis sur le tapis pour la période 2015-2020 soit un total de 37,67 Millions € sur 9 ans ! Comment peuvent-ils faire croire qu’il y aura une baisse de la redevance après avoir dépensé de telles sommes ? Metz Métropole a-t-elle estimé le retour sur investissement ? Nos Chers élus ont-ils seulement connaissance de cette notion de base ? Récemment, a été voté le remplacement des véhicules de ramassage tous les deux ans, mais peut-on se permettre un tel luxe ? Par ailleurs, la population a-t-elle été consultée quand Metz Métropole joue les grands seigneurs avec l’argent des contribuables en envoyant des camions de ramassage en Syrie ? (https://www.metzmetropole.fr/actualite_detail.php?id=16826) Il est toujours plus facile d’être généreux avec l’argent des autres !

Pollution. Sans parler de la pression à accentuer sur les producteurs d’emballages dans notre société de consommation, concentrons-nous sur notre agglomération : sur les 25 millions € engagés en 2015, 760 000 € serviront à poursuivre le déploiement du système de géolocalisation. Combiné aux puces intégrées dans les bacs (et liés à une adresse), le but est d’optimiser les parcours et d’affiner les collectes. Bien. Mais le ramassage par bac augmente de 30% le temps de collecte soit 30% de temps supplémentaire durant lequel les véhicules consomment du carburant. Encore une fois ces dépenses démesurées ne seront jamais rentabilisées, elles relèvent plus du gadget que de l’intérêt général.

Coût cachés. Il en va tout d’abord de la responsabilité de chacun. L’incivisme qui n’est pas combattu par la municipalité coûte cher.
Seconde équipe pour nettoyer dans les rues les détritus placés hors jours autorisés ou les sacs déchirés… Sacs au sol qui se verront apposer un autocollant indiquant qu’ils sont sortis hors délai… Une dépense de temps et d’énergie inacceptable. Plus le nettoyage des bacs poubelles collectifs au frais de l’agglomération, quand ceux qui ont un local devront prendre à leur charge ces frais.

Le 1er février 2016, une réunion de présentation du dispositif avait lieu à Devant-les-Ponts.

Après les dégâts et la polémique liés à la conteneurisation du quartier Outre-Seille, on pouvait s’attendre à une consultation intelligente et constructive envers les prépontois.
Que nenni ! François Henrion, responsable des déchets à Metz Métropole était absent, certainement encore secoué par l’accueil qu’il avait reçu dans le quartier Sainte Thérèse pour une réunion similaire. Son remplaçant, Jean-Louis Lecocq adjoint à la propreté urbaine à la Ville de Metz n’aura pas répondu aux attentes des citoyens venus nombreux.
Après une présentation de 15 minutes, les questions ont afflué, et tout d’abord… «Vous nous présentez des économies, des optimisations etc, alors, est-ce que la redevance va baisser ? Elle qui a augmenté de 11% l’an dernier ?» Inutile de vous préciser la réponse…

Aux problèmes de locaux pour entreposer les poubelles, il a été répondu de manière abrupte que la réglementation impose ces locaux. Encore une fois, nous pouvons constater le déphasage entre les décideurs bien lotis dans leur pavillon résidentiel, face aux habitants de logements parfois centenaires, qui ne savent où caser les bacs à roulettes. Aux habitants de Ste Thérèse concernés, Il a été dit que des bacs collectifs seraient installés à la place du stationnement dans la rue… quelle image pour notre ville-jardin ! Et combien de places de stationnement ont ainsi été perdues en Outre-Seille, où il est si difficile de se garer ?

Et ne parlons pas du mépris de ces élus qui affirment qu’ils nous rendent un service. Ils oublient que nous payons des impôts pour cela !

La politique de conteneurisation, dont le seul avantage mesurable est l’amélioration des conditions de travail pour les agents chargés du ramassage, vient ajouter ses désagréments aux problèmes existants dans les quartiers de Metz :
– au centre-ville, malgré le ramassage quotidien, des habitants récalcitrants déposent leurs sacs poubelle systématiquement après le passage du camion. Cela oblige à un ramassage ciblé par un petit camion qui tourne en permanence, à quel prix ! ! Sans parler de ceux qui considèrent les alentours de ces bacs et des lieux de collecte enterrés (PAVE – Point d’Apport Volontaire Enterré au coût moyen de 80 000€ et pouvant atteindre 250 000€) comme des déchetteries.
– à Borny il y a un grand laisser-aller face aux dépôts sauvages, alors que les verbalisations pleuvent à Ste Thérèse !
– à Metz Nord, les bacs sont très souvent incendiés !

La politique de gestion des déchets ménagers doit changer ! Il faut en finir avec la désinvolture des décideurs qui imposent des alignements de bacs collectifs devant des vitrines, sous les balcons, à l’entrée des places publiques, puis s’étonnent que les manants réagissent, et attendent d’avoir soulevé une révolte pour daigner entendre les besoins ! Il faut mieux observer en amont, écouter, et expliquer le calendrier retenu.

Plus de souplesse dans les formules est ensuite nécessaire selon les problématiques des quartiers ou micro-quartiers. Les besoins de la Place de Chambre (un local à grande capacité de stockage pour les restaurateurs, pour éviter l’insalubrité et l’amoncellement-repoussoir à touristes) ne sont pas ceux des quartiers résidentiels comme Magny ou la Grange aux Bois.
Et enfin, le laxisme généralisé doit cesser : il est anormal que tout le monde paye pour ceux qui se comportent mal. L’immense majorité des citoyens respecte la réglementation, et se voit pénalisée parce qu’on laisse certains suivre la loi de la jungle, et amonceler ses détritus à toute heure devant chez soi !

Le Front National restera attentif à la mise en place du dispositif qui, sans être indispensable, aide à améliorer le cadre de vie de tous, lorsque la méthode choisie sert l’intérêt général. Pour le moment et comme trop souvent avec les responsables de Metz et Metz-Métropole, nous en sommes loin !

Réforme des rythmes scolaires : de plus en plus coûteuse.
Ravalement de dernière minute pour le Grand salon de l'Hôtel de Ville de Metz
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :