PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Françoise GROLET candidate à la mairie de Metz : en avant pour 2020 !

Francoise Grolet

Conférence de presse du 28 juin 2019 Françoise GROLET est la candidate du Rassemblement National aux élections municipales de 2020 à Metz 

Il y a 6 ans, forts de la confiance des Messins qui avaient choisi à 21,3% au premier tour la liste que je conduisais, nous faisions une entrée remarquée au Conseil municipal de Metz.

J’ai reçu ce mois l’annonce de mon investiture par les instances du RN pour conduire notre liste aux élections municipales de 2020 à Metz, et je remercie les dirigeants du premier parti de France pour cette marque de confiance renouvelée. 

La simplicité de cette présentation est volontaire, la sobriété commence aujourd’hui, par cette façon d’annoncer ma candidature. Sans mise en scène, en témoignage de notre sens des réalités. Aujourd’hui le réel est malmené. Les sortants veulent persuader nos concitoyens qu’ils vivent de mieux en mieux.  En réponse, ceux-ci rejettent le monde politique. C’est pourquoi les Français de bon sens adhèrent de plus en plus à nos idées, à Metz comme ailleurs.

Pourquoi est ce que je pose cet acte de candidature ? 

Je veux devenir maire, pour remettre Metz dans le bon sens, après 12 ans de socialisme, et lui éviter de tomber entre les mains d’un émule du méprisant Macron.  Avec l’équipe qui m’entoure, et les personnes qui nous rejoignent, nous voulons reprendre la ville pour y remettre de l’ordre et de la sérénité.  En y appliquant les modes de gestion que plébiscitent les électeurs des villes RN en France. 

  • Respecter le contribuable, 
  • Rendre Metz aux Messins : « Metz ville verte » et « Metz la commerçante »… sont à reconquérir 
  • Refaire de Metz une ville propre et sûre, avec des services publics bien rendus, et soutenus dans leur mission
  • Promouvoir notre identité,
  • Rétablir la justice sociale, avec bienveillance envers les seniors les jeunes et les personnes isolées,
  • Offrir aux acteurs de la vie économique les conditions favorables leur permettant de (re-)créer de l’activité et de donner du travail à tous,
  • Faire rayonner Metz, dans un respect mutuel entre communes composant la Métropole / au sein de la région Grand Est / avec nos voisins transfrontaliers 
  • Être – toujours – à l’écoute des citoyens, de leurs attentes, de leurs projets, les consulter avant de décider.  

Voilà ce que nous allons développer, par des propositions concrètes, pendant cette campagne. Avec un fil conducteur. Demain comme aujourd’hui, devant chaque choix à faire, je me pose la seule question qui vaille « est ce que c’est bon pour Metz, est ce que c’est bon pour les Messins ? »

Je m’attache à mettre de côté tout parti pris idéologique, j’ai essayé de le montrer pendant ce mandat. Si une idée est bonne, d’où qu’elle vienne, je le dis, mais si elle est nocive je la combats avec fermeté. Tout le monde ne peut pas en dire autant… 

Un appel au rassemblement 

Notre ville a besoin d’élus pragmatiques, portés par la force du bon sens. Je lance donc un appel à tous les hommes (et femmes !) de bonne volonté qui sont prêts à œuvrer dans le bon sens pour Metz. Nous voulons rassembler, sans clivages politiques, mais suivant une charte de valeurs communes.

Déjà en 2014, nous présentions, face au pouvoir socialiste, une charte de Rassemblement (à lire ici) pendant que la liste de droite signait un pacte secret « entre soi ». On voit où ça les a menés : la guerre des égos les a conduits à – de 8%… Le PS est à 7,5%… La situation s’est inversée, le RN est au centre des débats face au pôle macroniste. 

Nous tendons la main à tous ceux qui veulent nous rejoindre, notamment aux électeurs trompés des Républicains. (C’est pour eux que Thierry Mariani a relancé la Droite populaire).

On ne changera rien avec les mêmes, surtout lorsqu’ils tentent de se défausser du bilan socialo – EELV-PC-MODEM-LAREM à Metz (voire UDI-LR à la Métropole) ! 

Faire mieux à Metz, c’est possible ! 

Je ne vais pas perdre mon temps en polémiques, la situation de Metz parle d’elle-même et chaque Messin peut se retrouver dans cette longue liste :                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Déclassement de notre cité, gaspillage de l’argent public, perte d’habitants et afflux de clandestins, dérapages budgétaires et éparpillement très nocif des politiques (jamais de responsable), insécurité croissante, vacance des logements et commerces et matraquage des automobilistes, bétonnage et copinage, double langage entre ce qu’on dit et vote à Metz et à la Métropole (notamment augmentations d’impôts taxes et tarifs…), actions anti-écologiques (bétonner des terres fertiles !), complaisances communautaristes, décisions injustes envers les plus faibles parmi les nôtres…   

Derrière les mots et les chiffres, c’est à eux que je pense, celles et ceux qui m’ont confié leurs projets et leurs difficultés : retraités isolés, parents d’élèves, agents municipaux et fonctionnaires, personnes handicapées, professionnels qui font vivre Metz, travailleurs frontaliers, parents solos, amoureux de notre riche patrimoine, nouveaux venus à Metz, bénévoles associatifs du sport, de la culture, enseignants de tous niveaux, agents de l’éducation, de la santé, de l’action sociale… et tant d’autres qui attendent un VRAI changement.

Je vais, avec l’équipe qui m’entoure et ceux qui nous rejoignent, leur faire des propositions de bon sens, et leur dire :

Faire mieux à Metz : c’est possible ! J’aurai même l’audace de dire que ce n’est pas si difficile, quand on voit les gaspillages d’argent public et d’énergie que coûte l’incapacité de nos dirigeants boulimiques à poser des choix, et à faire respecter les règles. 

Pendant cette campagne, nous irons d’abord vers les 56% de Messins qui ne vont plus voter – plus d’un électeur sur deux – pour leur apporter ce message d’espoir. Ils ont posé le bon diagnostic, fait la première partie du chemin, en se détournant des vieux partis qui se sont partagé le pouvoir et sont co-responsables de leurs difficultés.

Nous leur dirons : si vous continuez à bouder les urnes, vous rendez service au système en place. En mars 2020, reprenez le pouvoir ! 

Françoise GROLET

Je me présente à vous :

Élue de Metz et de la Métropole – Conseillère régionale du (trop) Grand Est et membre de la Commission permanente

J’ai fait des études universitaires (Maîtrise d’Histoire), travaillé comme documentaliste et dans la formation professionnelle puis je me suis consacrée à mes enfants. Ayant voulu une famille nombreuse, j’ai eu d’autant plus de raisons de voir ce qui ne va pas et doit changer en mieux dans notre société. Agir pour nos enfants, pour la France de demain, voilà ce qui a nourri mon engagement en politique.

Je suis au Rassemblement National après avoir été au FN depuis les années étudiantes. Elue de la région Lorraine, puis de Metz et de la Métropole depuis 2014, je suis une élue active, vivant au quotidien au service de mes concitoyens.  

Comme élue municipale, je participe activement à 3 commissions  

  • Urbanisme avec un fort intérêt pour les décisions petites et grandes qui impactent durablement notre cadre de vie 
  • Cohésion sociale – et je suis administrateur du Centre Communal d’Action sociale (CCAS)
  • Commission des Finances pour avoir une vue générale sur les enjeux financiers des différents projets

J’appartiens à la Commission extra-communale du Commerce et des Marchés (suppléante) – Je suis administrateur (suppléante) de l’Orchestre National de Metz et de la Cité musicale 

A Metz Métropole, je participe également à la Commission des Finances, et je suis membre de la commission Aménagement, Planification et Stratégie 

Avec ma colistière Bérangère Thomas, nous agissons en concertation.

Mes responsabilités d’élue régionale

Au Conseil régional, je suis la référente du groupe RN présidé par Virginie Joron pour la Commission Transfrontalier Europe et International – A ce titre, je siège au CPI, Parlement de la Grande Région (Saar-Lor-Lux-Rhénanie Palatinat- Wallonie) – Je participe au bureau (Secrétaire) de l’association Frontaliers Grand Est (CRD Eures) – 

Je porte les intérêts de Metz aux Conseils d’administration de la SEBL (Société d’équipement du Bassin Lorrain) – au Syndicat Mixte Ouvert des Ports Lorrains – à Moselle Attractivité – à la SEM Metz Technopôle  

Ma 2ème commission est la commission Environnement, et je fais partie du groupe de travail Mission Handicap de la Région Grand Est. 

Françoise Grolet candidate pour 2020 : avec vous, remettons Metz dans le bon sens !
Réunion mercredi 3 juillet : amis du RN, soyez les bienvenus à Metz !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :