PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Enquête du medef de moselle, les candidats soumis à la question (Républicain Lorrain)

2014-03-14-medef-debat-commerce-entreprise-2
Ce sont les patrons cette fois, et en direct, qui ont posé leurs questions essentielles à trois candidats à la mairie de Metz. Ceci à la lumière d’une enquête réalisée sur le territoire mosellan. De quoi forcer un peu l’imagination

Ça a, a priori, un petit côté made in USA. Des hommes et des femmes soumis à la question des patrons au simple prétexte qu’ils ont la prétention de rafler une écharpe.
Un truc à la sauce comptes rendre et promesses à tenir. À la dimension tricolore, plus précisément locale messine, l’ensemble ne manque toutefois pas de pertinence.
Le décorum est heureusement plus sage que le talkshow : en lieu et place d’une animatrice costumée sous substances qui sautillerait dans tous les sens en hurlant sa question dans un micro, le Medef Moselle fait profiter l’assemblée d’un costume bien mis à la sollicitation bien polie. Chacun sa demi-heure, le compte à rebours étant discrètement rappelé à la dernière minute. Marie-Jo Zimmermann en pôle position, Françoise Grolet en deuxième et Dominique Gros pour fermer le ban.

Stéphane, spécialisé dans l’homéopathie, s’y colle le premier. « Quelle décision prendrez vous tout de suite après votre élection ? » Avant sa question a été studieusement présenté un exposé très circonstancié de l’enquête menée par le Medef sur le territoire mosellan. On apprend ainsi que les attentes prioritaires des patrons sont principalement l’ordre fiscal, la vache à lait rend son tablier en attendant une réelle baisse des dépenses publiques. Entre autres espoirs, les boss en appellent à une préférence mosellane lors des appels. Du concret, du vrai. Qui pourrait parfois désarçonner le politique, le faire réfléchir longuement à la réponse la plus idoine avant de se prononcer, souvent, à côté de la plaque.

Une demi-heure c’est toujours un peu court lorsqu’on a quelque chose à vendre. Au gentil animateur de recentrer les débats. MJZ s’engage à lancer « un audit financier sur le mandat écoulé puis à rencontrer les acteurs économiques de la ville ». Sa voisine du Front national, pied au plancher, fera sauter les horodateurs et ajoutera quelques parkings gratuits. Françoise Grolet rêve de fluidité… tandis que le maire sortant, très maître d’école, promet de rester dans l’action. « On ne fait pas de référendum quand on est élu.
On prend ses responsabilités, on assume et on va au bout de ses projets. » Gilles, président de la chambre des imprimeurs de Metz, voudrait la position des trois candidats sur le doublement, l’élargissement de la l’A31. MJZ a longtemps rêvé une deux fois deux voies ou deux fois quatre voies ; FG s’interroge encore sur les raisons de cette migration massive quotidienne des travailleurs vers l’autre côté de la frontière et DG rappelle chacun au bon souvenir de cette fameuse écotaxe qui aurait dû servir à renflouer les caisses susceptibles de financer l’A31 bis.
On évoque encore un manque de communication flagrant entre entrepreneurs et politiques, un contact qui n’irait pas de soi selon les premiers. Dominique Gros assure qu’il tutoie certains d’entre eux après que ses voisins ont fait digression, Patrick Thil le premier qui a remplacé sa tête de liste au pied levé. « Dominique Gros n’a pas su développer le Technopole 2. » Françoise Grolet y est, elle, allée d’un inattendu couplet sur Terra Lorraine. On ne vous dira pas lequel des trois l’a emporté l’applaudimètre. Les urnes seront bien plus efficaces.


Le Républicain Lorrain, le 14 mars 2014
2014-03-14-medef-debat-commerce-entreprise

Les 5 propositions de Transparency International France aux candidats des municipales 2014 approuvées par Françoise Grolet
Françoise Grolet d’un front tranquille (Républicain Lorrain)
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :