PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Dieuze : les parachutistes s’en vont, les clandestins arrivent…

 Les demandeurs d’asile qui campent depuis des mois à Metz-Bellecroix sont en train d’être relogés. Les riverains qui subissent cette cohabitation forcée avec un bidonville croissant de jour en jour (40 arrivées par jour selon le Maire de Metz Dominique Gros) vont obtenir un répit, de courte durée car le flot de clandestins n’est pas près de se tarir.

En revanche, les habitants des communes touchées par le redéploiement de ces clandestins commencent à s’inquiéter. Sur décision préfectorale, le campement de plusieurs centaines de personnes va être installé en divers lieux de Lorraine, entre autres à Dieuze. Les parachutistes s’en vont, les Kosovars arrivent… curieux retournement de l’Histoire ! La tension monte dans la ville de Dieuze touchée par une double peine : le départ non compensé du prestigieux 13° RDP et l’arrivée dans les anciens logements militaires en plein centre-ville d’une population d’au moins 200 personnes qu’il va falloir prendre en charge socialement et scolariser. Comme dans les casernes de Montigny-les-Metz, où ont été imposées les familles issues du campement messin précédent. Une fois encore, incapable de résoudre ce problème à la source, le pouvoir dissémine les difficultés sur tout le territoire.

Le Front National de Moselle demande à M. Meddah, Préfet de Moselle, d’opérer un véritable contrôle aux frontières pour démanteler les réseaux de passeurs, et d’accélérer le traitement des demandes d’asile pour faire le tri entre les « demandeurs d’allocations » venant profiter des largesses de notre système d’accueil, qui doivent être reconduits chez eux, et les réfugiés véritables.

Législatives 2012 : Françoise Grolet défendait les habitants de Bellecroix
Visite du quartier Bellecroix jeudi 21/03/13
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz