PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

120 millions par an, 700 € /mois par demandeur d’asile : le coût de l’hébergement en Grand Est

Question de Françoise GROLET au Préfet de région > Coût de l’hébergement / délinquance des demandeurs d’asile dans le Grand Est – Séance plénière du 29/03/2019 

VIDÉO ici : Françoise Grolet interpelle le Préfet du Grand Est + réponse du Préfet

La publication par le Ministère de l’Intérieur de la carte des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) a révélé que le Grand Est est la seconde région de France à accueillir le plus de migrants, notamment en raison de notre proximité avec l’Allemagne et de la porosité de Schengen.  

En janvier 2019, Monsieur le Préfet Didier MARTIN a rendu publique l’explosion des coûts d’hébergement des demandeurs d’asile en Moselle. 51% d’augmentation entre 2014 et 2016, + 24% entre 2016 et 2017, pour un coût annuel de 26 millions €.  J’ajoute que l’afflux massif de mineurs étrangers isolés déstabilise la politique d’aide à l’enfance en Moselle. La prise en charge d’un seul jeune migrant coûte 50 000 € par an.

Monsieur le Préfet, je vous demande aujourd’hui au nom du groupe RN d’informer notre assemblée régionale sur les coûts relatifs à l’hébergement des demandeurs d’asile dans les départements du Grand Est. 

Réponse : le Grand Est compte 144 000 places d’hébergement de demandeurs d’asile, coûtant 120 millions € en 2019 >Chaque place coûte donc aux contribuables 700 € par mois !

Surdélinquance des migrants : je demande un renforcement du contrôle, pour la sécurité de nos concitoyens

Cet accueil ne garantit pas un comportement irréprochable des bénéficiaires, hôtes de la France, au regard de la sécurité des personnes et des biens. La ville de Metz étant touchée, je suis souvent saisie en tant que conseillère municipale par mes concitoyens de tout bord, légitimement inquiets.

<<< Cette remarque gêne la « droite » et les socialistes. Jean Rottner, Président de région, persifle : « ils mangent même les enfants » (à 1 mn 32 sur la vidéo ici ), m’obligeant à protester contre ceux qui cautionnent ses propos. Le cynisme de ces privilégiés à l’encontre des victimes d’agressions est insupportable ! >>>

Ainsi à l’automne dernier : 3 viols et agressions sexuelles sur le campus messin. L’individu incarcéré en janvier 2019 grâce au travail de la police s’avère être un clandestin ayant demandé deux fois l’asile en France depuis 2014.   Il résidait dans un foyer avec ses trois frères dans un foyer où, – c’est inquiétant de le noter – « aucune difficulté particulière n’a été rencontrée » selon la réponse que m’a faite le préfet de Moselle. On est pourtant au degré zéro de capacité d’intégration aux valeurs françaises ! Je demande un renforcement de l’encadrement, et la tenue d’une réunion publique pour échanger avec les Messins. 

Monsieur le Préfet, pouvez-vous nous informer sur le nombre, la proportion, et la nature des crimes et délits qui sont commis par les demandeurs d’asile dans les départements de notre région ? 

Une étude commandée par l’État fédéral allemand a révélé  que les demandeurs d’asile sont responsables de 13,6% des crimes violents et que les réfugiés commettent en moyenne 6,86 fois plus de crimes violents que les citoyens allemands. Nous devons en tirer des leçons, pour la sécurité de nos concitoyens.

Réponse : contrairement à nos voisins allemands, les statistiques officielles de la délinquance ne donnent pas de précisions sur le statut des auteurs. > Autrement dit : « circulez, il n’y a rien à voir » !

Culture détournée et préférence étrangère : Françoise Grolet réagit
Budget 2019 espaces publics : le révélateur impitoyable de 10 ans de socialisme à Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :