PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

TEMOIGNAGES

logo-RBM

Pourquoi ils nous ont rejoint ?

Quelques membres de notre équipe témoignent de la raison de leur engagement pour le Rassemblement Bleu Marine Pour Metz.

Alain Séris

J’observais le samedi 28 décembre rue Ambroise Thomas une vieille femme, elle avait mis discrètement la main dans la poubelle située devant la librairie, elle en a ressorti un morceau de saucisse aussitôt avalé. Sa petite retraite ne lui permet pas de s’acheter assez à manger, elle n’a pas la chance de faire partie de la grande vague des immigrants, elle n’a pas droit aux 70€ par jour, son cas n’intéresse pas les biens pensants. Les retraités miséreux, les travailleurs pauvres, les chômeurs, les habitants des quartiers défavorisés, les petits commerçants qui croulent sous le travail pour vivre pauvrement, les entrepreneurs étranglés par les charges et les dettes, les personnes qui vont de petits boulots en petits boulots et qui n’auront pas de retraite, ceux qui doivent s’expatrier… Les élus actuels ne les écoutent pas.

Cyniquement, pour conserver leurs privilèges, les habituels politiciens de droite et de gauche sont les premiers à faire lever des indignés contre le populisme.

filipettiActuellement en France, la grande supercherie de la gauche est de confondre sciemment et malhonnêtement, humanitaire, voire bons sentiments, et action politique. L’humanitaire est ainsi utilisée sans vergogne pour pallier l’incurie de cette classe dirigeante. Cependant si l’humanitaire panse les blessures, le vrai politique travaille de surcroît à la prévention.

Chef d’entreprise depuis 30 ans, je suis actif depuis toujours dans le monde associatif, avec plusieurs présidences, le  Salon de la Solidarité, Mensa en France et en Afrique…
J’ai créé l’UIP, association syndicale que le Medef a soutenue, son objectif est de défendre les entrepreneurs. C’est la seule organisation en France qui défend exclusivement ces personnes qui créent l‘emploi et la richesse. Sollicité par Nathalie Griesbeck pour les élections municipales de 2008, j’ai accepté sa proposition de figurer sur sa liste en raison de ma volonté d’agir pour Metz. Son rapprochement « calculé » avec J-L Masson et M-Jo Zimmermann, m’a mené vers Dominique Gros, pensant que ce dernier était un homme intelligent et d’engagement. J’ai essayé de lui apporter ma connaissance de la vie économique et de ses acteurs.

Hélas il règne autour de lui un vrai délire de petites ambitions, toutes les aides désintéressées que vous pouvez apporter sont rejetées par la peur de perte de pouvoir. S’ensuivent reniements, dénigrements, polémiques et manœuvres afin de ne pas opérer les changements nécessaires.

C’est alors que j’ai rencontré Françoise GROLET, candidate du Rassemblement Bleu Marine à la Mairie de Metz.
Elle m’est apparue, à l’évidence, beaucoup plus tolérante que la plupart des contacts que j’ai pu avoir dans d’autres partis politiques. Nous avons parlé, accepté nos divergences, et réalisé que nous avions surtout de nombreux points communs. Les valeurs qui nous rapprochent dictent nos comportements comme par exemple l’intégrité, le respect de la parole donnée, le sens du bien commun.
La charte du Rassemblement Bleu Marine me convenant, j’ai donc décidé de m’engager auprès de Françoise GROLET.

 

Jean-Pascal Launay

Diplômé de l’EM Lyon (« Sup de Co Lyon »)
Cadre Financier d’ une société informatique au Luxembourg.

je suis attaché à la défense des valeurs familiales.

Je soutiens la candidature de François Grolet car elle est la seule à pouvoir arracher la ville de Metz à la gabegie et au clientélisme des projets des listes du maire sortant et de sa pseudo-concurrente de « droite ».

 

Emmanuel du Moulinet

Ingénieur, 36 ans, messin depuis 6 ans.
Travailleur transfontalier

Mon engagement politique est récent et remonte à mai 2013 lors des manifestations avec la Manif Pour Tous, lorsque j’ai pris conscience que nous n’obtiendrions rien dans la rue.
C’est aussi à cette occasion que j’ai rencontré Françoise Grolet qui m’a proposé de rejoindre son équipe pour les municipales.

 

Sébastien Brodbeck

34 ans, webmaster

Messin de naissance, je suis parti en 2007 pour raison professionnelle avant de revenir fin 2012. J’ai donc découvert ce qu’était devenue la ville suite à sa gestion par le parti socialiste.

Je n’ai jamais été militant ni encarté, mais la dégradation du cadre de vie à Metz et la gestion de la ville par le maire sortant m’ont incité à m’engager en politique en Mars 2013.

Au cours de cette année j’ai pu observer les qualités de Françoise Grolet et surtout son courage face aux attaques de toutes parts. J’ai toute confiance en elle pour gérer Metz et surtout développer son attractivité dans tous les domaines et notamment la culture, le patrimoine et le commerce.

 

Angélique Van Dijk

Je suis native du centre de Berlin Ouest. A l’origine, de nationalité néerlandaise par mon père (comte de Harlem et ténor soliste à l’Opéra de Berlin). Ma mère est pure berlinoise avec des origines Tchèques par son grand-père. La mère de mon père était française et son père néerlandais. Je suis donc un bon mélange européen.

Je défend ardemment le respect, la courtoisie, l’harmonie, le justice et le bon sens mais aussi la différence.

carte_electorale

Donc, je vis à contre-courant.
Cela fait 30 ans que je vis en France et ma vie n’était pas facile. Je n’ai jamais pu compter sur les autres mais que sur moi-même. Par contre, je remercie la France de m’avoir tout donné et j’ai attendu 10 ans avant de demander ma nationalité française (procédure qui a duré 4 ans – pour une européenne !).

Je suis  fière d’être française et d’appartenir à cette nation et ne déroge jamais mon devoir civil.

A mes yeux, une nationalité se mérite (aucun délit, avoir un logement et un travail).

Et quand je vais dans un pays étranger, JE dois m’adapter et non l’inverse. Par contre, les dernières années je me sens de plus en plus en insécurité et je suis écœurée par les gouvernements qui ne font rien pour remettre de l’ordre.

A Metz, je suis arrivée le 01.11.1988. Une carte postale de ma mère envoyée avec la phrase « Metz me rappelle Berlin » m’a donné envie de voir cette ville. Ma mère parlait bien sûr de l’architecture du Kaiser dans le quartier de la gare et Avenue Foch. En tout cas, le 15.08.88, j’ai vu Metz pour la première fois et j’ai eu comme une illumination. Je me sentais bien parmi toutes les casernes, la belle architecture et le mosellan. Il représente ma personne dans le subtile mélange du français et des restes de l’allemand.

 

 

Bérangère THOMAS

Professeur d’éducation musicale
Présidente-fondatrice de l’Association internationale des Amis de Verlaine et de la Maison de Verlaine
Lauréate de l’Académie nationale de Metz

Pourquoi ce choix d’être au côté de Françoise Grolet, aujourd’hui ?
Depuis des années impliquées dans la vie culturelle messine, ayant fait des études musicales et littéraires à Metz, ayant appréciée cette chaleureuse Ville aux couleurs du « Soleil de Jaumont », la quiétude de ses espaces préservés, une circulation maîtrisée et connu son image rayonnante, j’ai ressenti la cassure brutale de 2008.

Nous avons du subir des décisions politiques qui, sous couvert de comité de quartier et de consultation publique, étaient déjà ficelées.

Dénoncer des aberrations et être soutenu localement relevait de la gageure ! Le résultat est déplorable. J’en ai tiré cette conclusion(comme d’autres)que le paysage politique messin droite-gauche est trop figé, fermé, réservé et composé de trop vieille camaraderie pour impulser, maintenant, une dynamique et également un regard lucide sur une ville qui méritait mieux que le saccage de son patrimoine, de son identité historique franco-allemande, que le rêve d’un château en Espagne avec l’arrivée du centre Pompidou-Metz, que la régression vers un choix de transport qui prive les uns d’un service à l’usager en faveur d’autres et qui pollue.

Ce qu’il faut arrêter ce sont des projets dévastateurs pour l’avenir : un urbanisme qui ne donne plus de place à l’écologie urbaine et qui tue le cœur historique de la ville ainsi que toute l’activité humaine.
Metz n’est pas épargné par tous les maux qui étouffent la France et brisent la société dans sa cohérence.

C’est l’absence de réactions, comme partout, dirons-nous, qui a manqué à Metz. Je veux pouvoir m’exprimer dans ce que j’ai toujours défendu et revenir au vrai dans le respect et la dignité humaine.
Je pense qu’à l’instar du poète, il faut se grandir et avoir une vision élevée qui élèvera la cité et aussi la politique qui ne doit plus être « un chahut »compulsif mais un acte de responsabilité et de réflexion.
Pour Metz, avec Françoise Grolet, c’est engager une action constructive.

« Il faut que le poète épris d’ombre et d’azur
Esprit doux et splendide au rayonnement pur
Chanteur mystérieux quand tressaillant écoute
Les femmes, les enfants, les sages, les amants
Devienne formidable à de certain moment » – Victor Hugo

adherer

Gérard Vetter

Conseiller Municipal de Metz  2001 – 2008
Conseiller de Metz- Métropole / CA2M  2001 -2008
Ancien directeur administratif & financier – 69 ans – retraité

A l’age de dix ans, lit le journal l’Aurore, et demande aux parents que signifie : Diên Bien Phu est tombé…
…service militaire 1968 – 1969 Service de Santé, contingent scientifique, Nantes puis Paris, rencontre en milieu présidentiel du Général à Rambouillet…
cursus professionnel… puis la Lorraine en 1995, encarté au RPR, puis au RPF de Pasqua, comme militant, le RPF étant semi dissous, encarté à la fois à DLR et UMP, comme militant, d’où de façon directe et indirecte ma présence sur la liste de Jean Marie Rausch aux municipales de 2001…

Ma motivation de fond est que l’on doit gérer une ville aussi bien qu’un grand groupe industriel de l’électronique, dans l’intérêt des gens et des choses, comme cela se pratiquait jadis, et cela avec honnêteté.

Pour une de ces raisons, j’avais choisi d’être membre permanent de la commission des appels d’offre de la ville,et membre de la commission financière de la communauté d’agglo.
J’ai pris un grand plaisir républicain à représenter par deux fois, monsieur le maire, aux cérémonies militaires.

Gérer une ville en stratégie, avec du dialogue social, comme en entreprise, afin que les citoyens puissent s’épanouir par eux-mêmes, dans un environnement favorable à cet épanouissement.

Faites le savoir Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someoneShare on Facebook0
2 commentaires
  1. Monsieur, je n’ai pas non plus vécu de guerre. Je fais mon possible pour assister aux commémorations du 11 novembre et du 8 mai, souvent avec mes enfants. C’est pour moi un devoir de mémoire, et également une façon d’honorer le sacrifice de nos aînés, parmi lesquels mon père qui a participé aux débarquements d’Italie et de Provence. Ne vous méprenez pas sur l’expression « plaisir », G. Vetter n’a certainement pas voulu, j’en suis sûre, évoquer une quelconque gloriole, mais l’honneur qu’il avait de représenter le Maire. Merci de votre attention qui permet de clarifier ces propos.

  2. Bonsoir,

    Apparemment, votre dernier témoin semble être nostalgique d’une guerre, de guerres auxquelles ni lui, ni ses parents n’ont participées. Assez surprenant de la part de quelqu’un n’ayant pas connu le feu d’avoir pris un plaisir républicain à représenter Monsieur le Maire lors de deux cérémonies militaires, si ce n’est pour la gloriole personnelle.

    Sérieusement, pensez-vous que de telles personnes soient une valeur ajoutée pour le Front National?

    Il s’agit d’un manque de respect envers les anciens combattants qui, eux, ont vécu l’enfer du feu.

    Un sympathisant potentiel

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :