PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Culture bobo à Metz : Aurélie Filippetti et l’attentat à la pudeur

Quand le ministre de la Culture Aurélie Fillipetti invente le concept d' »attentat contre la pudeur historique » ! 


On ne l’imaginait pas si préoccupée par la pudeur tout court, à lire un certain passage d’un de ses livres.


Capture d’écran 2014-01-09 à 12.48.04« Ce n’est pas vrai ! Ce n’est pas un attentat contre nos libertés ! L’attentat contre la pudeur historique, c’est ce genre de propos et que ça puisse se présenter comme un spectacle. Ca n’a rien à voir avec la culture« 
 a t’elle déclaré dans un débat avec le journaliste Edwy Plenel sur Canal +. 

 

Au fait, si l’image de la culture est aussi brouillée aujourd’hui, Aurélie Filippetti n’est-elle pas responsable, avec ses prédécesseurs Frédéric Mitterrand, Jean-Jacques Aillagon, ou Jack Lang ?  

 

 

merda d'artistaCes promoteurs d’un certain art contemporain, qui mettent au même niveau le génie artistique (ancien comme actuel) et l’imposture subventionnée comme la « Merda d’Artista » (je n’invente rien : voir la très sérieuse conférence « Mais c’est de la merde ?! » au Centre Pompidou Metz http://www.centrepompidou-metz.fr/node/430 )


La liste municipale socialiste de METZ part sous de mauvais augures, avec A.Filippetti comme 2° de liste et JJ Aillagon comme président du comité de soutien à Dominique Gros.
 Deux bobos parisiens pour incarner à Metz le socialisme des valeurs, proche des préoccupations du peuple messin qui souffre !


Il est vraiment temps de revenir au bon sens dans notre ville, en remettant en valeur une culture enracinée, populaire, et qui corresponde aux attentes des Messins. 

Merci à Raoul pour la correction orthographique !

Débat Public - Rassemblement Bleu Marine Pour Metz - Lundi 13/01 - DEVANT-LES-PONTS
Visite de Françoise Grolet dans le quartier Devant-les-Ponts, mardi 7 janvier 2014
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
3 commentaires
  1. Mme FILIPETTI à oubliée d où elle venait elle préfère paris dommage parceque le problème des messins c à metz et pas à Paris

  2. On pourrait aussi parler de la magnifique rencontre qui nous attend ce week-end aux trinitaires et qui se clôturera par un concours de pisse debout !! Transexuels bienvenus. Pour les autres vous ferez selon votre envie.

    http://www.fraclorraine.org/explorez/rencontres/280

  3. Il y a de nombreux sens au mot « culture » : la culture générale, personnelle, la culture propre à une communauté, à un pays… Il y a aussi un sens qui semble être complètement oublié aujourd’hui, c’est celui d' »enrichissement de l’esprit par des exercices intellectuels ». Aujourd’hui, les seuls que la culture enrichit sont les artistes hyper-subventionnés par les commissaires de l’Etat et des collectivités locales qui décrètent à sens unique ce que doit être l’art officiel.
    Depuis la nuit des temps et sous tous les cieux, des artistes, dans tous les domaines, ont transmis leurs savoirs et leurs techniques à la génération qui les suivait. Leurs élèves, par la suite, étaient libres de suivre les pas de leur maître ou, par leur créativité et éventuellement les progrès de la technique, de s’en affranchir pour faire évoluer leur art. C’est à cela que notre pays doit la richesse et la diversité de son architecture, de sa peinture, de sa sculpture, de sa musique, sa littérature, etc.
    La génération de mai 68, celle de M. Gros et des ministres cités dans l’article, a encore reçu une excellente culture classique, mais a décidé d’en cesser la transmission pour ne proposer à la place que laideur, transgression, médiocrité.
    Oui, il est urgent de redonner tout son sens au beau mot de culture, en proposant des oeuvres qui rassemblent toutes les générations et toutes les classes sociales, qui ne stigmatisent et ne cherchent à choquer personne, qui rendent un peu meilleur, un peu moins bête, un peu plus heureux… Tout le monde en a désespérément besoin en cette période de crise et de fragmentation de la société française.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :