PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Anticor : la corruption en débat

Thierry Gourlot assistera vendredi 31 mai à la réunion de l’association Anticor, en présence de plusieurs élus de Moselle.

Cofondée en 2002 par le juge Eric Halphen, l’association est à l’origine d’une plainte contre X dans le cadre des sondages d’opinion commandés sans appel d’offres par l’Élysée à une société dirigée par Patrick Buisson, alors conseiller de Nicolas Sarkozy. Après le scandale Cahuzac, les derniers développements autour de l’affaire Tapie et Bettencourt devraient permettre d’étayer le débat.

Réunion sur le devenir du quartier de l'Amphithéâtre
24 mai 2013, visite de quartier : Borny
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Enfin, bon, bref…
    Le mal est bien plus profond et il gangrè,e toute la société…
    Prenons un élu cumulard à la fois conseiller municipal et conseiller régional ou encore maire et conseiller général :
    – sa journée ne fait que 24 heure
    – sa semaine de travail supposée ne fait légalement que 35 heures
    – les dossiers qu’il traite au niveau de la Mairie ou du Conseil général sont quasiment les mêmes… ellaborés par les services municipaux… et il se contente de les défendre (c’est-à-dire de les présenter)…
    – pourtant il est doublement rémunéré, à la fois comme maire et comme conseiller général et sa future retraite serfa double, une retraite de maire et une autre de conseiller général,
    – quant à ses frais de missions ou de fonctions c’est pareil : on comprend qu’un élu ne possède pas de véhicule car sa fonction lui fait bénéficier d’un véhicule neuf de haute cylindrée aux frais du contribuables, certains même peut-être peuvent se faire payer les chaussures et les costumes par les contribuables…
    – quant aux « frais de bouche »…

    Alors, où est la morale, où est l’honnêteté ?
    N’est-ce pas la société toute entière qu’il faut « reconstruire » ?

    Chiche ?

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :