PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Pour le maire de Metz, les impôts n’ont pas augmenté !

 

Pour le maire de Metz, les impôts n’ont pas augmenté !  Mais quid des autres taxes, telle la prime fixe du chauffage urbain ?

On peut facilement faire croire aux Messins que les impôts locaux n’ont pas augmenté à Metz. Mais il est beaucoup plus difficile que ce mensonge passe inaperçu dans le « poker menteur » des taxes locales qui, selon l’équipe municipale actuelle, n’auraient pas bougées d’un iota.

Cependant, chacun est en mesure, avec un peu d’attention, de faire le constat d’augmentations élevées et insidieuses dans d’autres prélèvements. Il y a eu l’augmentation des tickets du Mettis, des places de parking, ou du nombre des PV.

Je vous propose de parler de l’augmentation de la prime fixe concernant le chauffage urbain (UEM), car elle touche 33000 foyers messins. Pour cela, je m’appuierai sur les chiffres de ma résidence comprenant 160 logements.

 Les chiffres

 Entre décembre 2012 et janvier 2013 : 41,92 % d’augmentation de la prime fixe.

 En janvier 2012, le MWH était à 46,2 € HT. A compter de janvier 2013, il est à 35 € HT, soit une baisse de 24 % et la TVA est passée de 19,6 % à 5,5 %. Cependant, il faut savoir que le prix de l’énergie est basée sur celui du gaz, du pétrole et du charbon, ce qui signifie aucune trêve.

 Rapport coût énergie et prime fixe

 Voici à titre d’exemple un tableau comparatif pour les mois de septembre et janvier pour une même quantité d’énergie consommée, en tenant compte de la différence des tarifications.

 

janvier 2012

250 MWH

janvier 2013

250 MWH

septembre 2012

100 MWH

septembre 2013

100 MWH

énergie pure HT

11 360

8 750

4 635

3 500

prime fixe HT

4 096

5 871

4 146

5 908

Total du mois

15 456

14 621

8 781

9 408

part de la prime fixe dans la facture

26,5 %

40,15 %

47,21 %

62,80 %

Augmentation (sans tenir compte de la TVA)

-5,4 %

+42,5 %

 

 

Interprétation des résultats du tableau

On constate que ce que l’on nous donne d’un côté (réduction du prix du MWH et de la TVA « biomasse », on nous le reprend de l’autre avec la forte augmentation de la prime fixe. On peut constater une augmentation très élevée en septembre (+42,5 %) quand on ne consomme pas trop d’énergie, même si cette augmentation n’est pas ressentie pour les mois à forte consommation (-5,4 % en janvier). Plus on consomme, plus on fait d’économie, ce qui est un non sens. Mais que dire aussi de cette prime imposée en plein été !

Il n’est pas besoin de faire de calcul pour se rendre compte que la facture UEM explosera sur une année. Le montant de la prime fixe dans ma résidence passera de 52000 € TTC pour l’exercice comptable 2011/2012 à 74000 € TTC pour l’exercice 2013/2014, soit 22000 € (+42,3 %) d’augmentation de cette prime à répartir entre tous les copropriétaires.

Conclusion

Le financement de la nouvelle centrale de Chambières est copieusement réparti entre tous les usagers. La mairie se félicite sur la basse consommation et la réduction de la pollution des édifices publics. Mais à quel coût ? Ceux qui affirment ces chiffres se moquent éperdument des particuliers, qui pourtant sont majoritaires. Alors à quoi bon faire des travaux d’isolation dans son appartement, quand la prime fixe répartie toute l’année devient plus élevée que ce que nous pouvons consommer ? Sans dire que cette taxation inattendue va peser lourd dans le budget des ménages, alors que plus d’une trentaine de copropriétés messines sont en grande difficulté, notamment à Borny où l’on se chauffe avec la centrale de Chambières.

Une seule règle s’impose : consommons, polluons et payons pour la plus grande auto-satisfaction de nos élus. Le maire sortant est attentif à chacun, mais surtout pas à leurs intérêts.

 

Metz - Interview Françoise Grolet : "A un moment il faut atterrir"
SABLON : réunion publique mardi 18 février à 20h00
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Monsieur, nouvel abonné au chauffage urbain, je suis ahuri par le prix de la prime fixe et vous propose de prendre contact avec moi pour discuter du problème que vous avez si justement soulevé.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :