PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Metz : licencié pour prosélytisme religieux / Comité de gestion des centres sociaux de Metz Borny

Licencié pour prosélytisme religieux

Licencié pour prosélytisme religieux

Remercié par le président du comité de gestion des centres sociaux de Metz-Borny, le directeur de l’association conteste les raisons de son éviction devant les prud’hommes.

L’anniversaire de son licenciement tombera le 28 janvier. Peu de chance que Karim fête cette date. La crème du gâteau serait un peu trop amère pour le désormais ex-directeur du comité de gestion des centres sociaux de Metz-Borny, qui conteste devant le conseil de prud’hommes les fautes graves retenues par son employeur. Elles reposent principalement sur le prosélytisme religieux reproché au salarié embauché en avril 2013. Un motif rarement utilisé et qui touche ici un salarié musulman d’une association musulmane.

Appel à la prière

Au milieu d’une forêt de points plus accessoires, l’employeur retient un dernier fait : le refus d’accompagner un groupe de femmes en centre de vacances. « Aucun document ne l’affirme », conteste Me Ciaramella. Dans le camp adverse, on affirme que le salarié s’était fait remplacer pour éviter ce voyage.

Karim se défend d’avoir avancé ses convictions religieuses dans son exercice professionnel et soutient avoir voulu favoriser le brassage culturel et « le vivre-ensemble ».

Le conseil de prud’hommes s’est donné jusqu’au 8 avril pour débroussailler la procédure.


Subvention versées par le Ville de Metz au centre de gestion des centres sociaux de Metz Borny, 254 000€.

Subvention versées par le Ville de Metz au centre de gestion des centres sociaux de Metz Borny, 254 000€.


Le Républicain Lorrain du 24 janvier 2016

Quattropole : le Transfrontalier "Maxi Best Of"
Filière d'immigration clandestine démantelée à Metz : le Front National avait vu juste !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :